Twitter lance les « alertes » en cas d’urgence

culture geek

Par Elodie le

Ces derniers mois, lors d’événements marquants et importants, Twitter a démontré l’importance que son réseau pouvait avoir dans le relais d’informations. Son instantanéité et sa rapidité ont fait mouche, précédant parfois les médias traditionnels.

rio-affiche-france-2

Le réseau social vient de lancer les « alertes Twitter ». Comme le suggère Numérama, lors d’une catastrophe naturelle ou d’un accident majeur, les réseaux de télécommunications classiques peuvent se révéler défaillants : saturation du réseau ou infrastructures H.S. Alors même que la communication apparaît primordiale pour coordonner les secours, renseigner les victimes ou la population avide d’informations.

Désormais, Twitter se pose en « lanceur d’alertes » (pas au sens d’Edward Snowden ou du soldat Manning cela s’entend) via un système de notifications délivrées en cas de force majeure. En effet, le réseau aux gazouillis annonce l’arrivée des « alertes Twitter ». Une fois abonnés, les utilisateurs pourront recevoir ces notifications sur leur téléphone.

fematwitter_alert
Alertes Twitter – FEMA

Seules les institutions publiques et les ONG (Organisations non gouvernementales) seront habilitées à diffuser ces messages. Comme par exemple la Croix rouge américaine ou encore l’agence fédérale des situations d’urgence (FEMA). D’autres institutions ou organisations pourront ensuite s’ajouter à la liste, cette dernière ne comprenant pour le moment que quelques membres provenant des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud (plus quelques ONG). Numérama rappelle d’ailleurs le souhait du Japon de mobiliser Twitter en cas de catastrophe.

Bonne initiative donc. À suivre.