Sur une année, les utilisateurs de PC ont perdu plus de 120 heures de leur temps libre

Sur le web

Par Gregori Pujol le

Une récente étude nommée « Digital Downtime Study » sur le temps d’attente devant un ordinateur (8 001 utilisateurs de PC répartis entre le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Chine, l’Australie et les États-Unis) et commandée par SanDisk révèle aujourd’hui qu’au cours des 12 derniers mois, les utilisateurs de PC en France ont perdu plus de 120 heures de leur temps libre, soit un peu moins de cinq jours (4,98 jours), du fait d’ordinateurs, d’applications et de fichiers lents à charger.

image002 (2)


En effet, l’utilisateur français attend en moyenne jusqu’à 11 minutes que son ordinateur de bureau ou son ordinateur portable charge à chaque utilisation. Les ralentissements de PC se rangent à présent parmi les sept principales sources de stress quotidien chez les utilisateurs d’ordinateurs en France.

Sur les 1 001 personnes interrogées en France, 29% ont déclaré avoir perdu le sommeil à cause de la lenteur des ordinateurs et plus d’un tiers (35%) ont indiqué être de mauvaise humeur pour le reste de la journée. Ainsi, les utilisateurs français sont, juste derrière les personnes interrogées en Chine (37%), ceux dont l’humeur est la plus souvent affectée à cause des ordinateurs. Tout en haut du panel, 16% des Français interrogés évacuent leur frustration en lançant l’appareil contre le mur ou en le piétinant. Les Français interrogés se situent ainsi entre les Américains et les Chinois qui, avec 14%, sont les moins susceptibles de réagir physiquement, et les Allemands qui sont les plus enclins à manifester physiquement leur frustration (23 %).

D’après cette étude, les Français sont les utilisateurs qui perdent le plus de temps sur une année, environ 2,45 jours, à attendre le téléchargement ou le chargement de leurs fichiers, et 1,66 jours du fait de la lenteur de chargement des applications. En comparaison, les PC et ordinateurs portables sont moins chronophages au démarrage, avec 20,8 heures par an. Le temps perdu à cause des ordinateurs pourrait expliquer que plus d’un quart des Français interrogés (29%) souhaite avoir plus de temps libre, et que la majorité (53%) souhaite consacrer davantage de temps à leur famille.

Les résultats tendent à expliquer pourquoi « le temps d’attente devant un ordinateur » (le « digital downtime ») figure aujourd’hui parmi les sept principaux facteurs de stress quotidien chez les Français interrogés. Un tiers d’entre eux environ (29%) le place devant l’attente d’un bus ou d’un train (28%). Plus haut dans la liste, on trouve l’attente d’une table non réservée au restaurant (35%) et l’attente d’une livraison (48%). Tout en haut de l’échelle, 61% des personnes considèrent le temps passé dans la salle d’attente d’un médecin comme l’expérience la plus frustrante et 64% cite la mise en attente au téléphone comme la source de stress la plus grande.