Ivre, il vole un poney rose pour sa chérie

Buzz

Par Elodie le

Les princes charmants existent et ils galopent sur… un poney rose ! Néanmoins, à l’époque, quand les princes effectuaient un acte de bravoure pour leur belle, Facebook n’était pas là pour les dénoncer.

L’histoire se déroule au Danemark. Pour faire plaisir à sa petite amie fan de poneys (chacun ses passions), il a commis l’irréparable… ou presque.

poney_volé

Lors d’une soirée arrosée et après quelques litres de bières, il rentre gaiement avec un ami. Sur le chemin, ils passent devant un jardin où est exposé un sémillant poney rose féerique en bois (avec les ailes, les étoiles, la crinière au vent et tout itout). Et là, c’est le drame ! Ivres de bonheur, ils décident de ramener l’ami poney chez eux.

Sauf que le poney en question appartient déjà à quelqu’un. Son constructeur. En effet, Thomas Dambo est constructeur de poneys (chacun ses passions bis) et il veut récupérer son ami poney. Il décide alors de lancer un appel de détresse sur son mur Facebook : « Mon poney a été volé. Quelqu’un a-t-il vu quelque chose ? »

Miracle des Internets, quelqu’un lui répond. Lauritz, qui lui affirme avoir vu deux personnes chiper le poney vers deux heures du matin (effectivement ils ne devaient pas passer inaperçus, même à cette heure tardive). Cerise sur le cupcake, il connait l’adresse des malfaiteurs.

Ni une, ni deux, il s’empare de sa caméra et vogue vers leur immeuble. Là, une voisine le dirige vers l’étage au-dessus du sien. Elle y aurait entendu du bruit et vu deux mecs avec un poney. Après avoir procédé par élimination sur les quatre appartements composant l’étage (deux avec des noms de filles, un nom égyptien et l’autre danois), il sonne à celui d’un certain Mickaël, caméra au poing.

Une voix répond depuis l’interphone du potentiel voleur, il demande

Bonjour Mickaël, je m’appelle Thomas. Je voulais vous demander si je pouvais récupérer mon poney ? Vous êtes bien le voleur de poney ?

Démasqué, le jeune homme lui ouvre, avoue et s’exécute sans protester.

Excusez-moi, j’avais trop bu et ma copine est fan de poneys. J’ai mis le poney de trois mètres à côté de son lit pour qu’elle le trouve à son réveil. Je trouvais ça romantique.

Touché par tant de romantisme, Thomas s’est montré clément et lui a juste filé une tape sur les doigts.

Poney_volé_2

Happy end. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de poneys…