MegaUpload : au moins 4,3% des fichiers étaient licites

Business

Par Jerome Durel le

On ne sait toujours pas ce qu’il adviendra des fichiers hébergés sur MegaUpload, et certains utilisateurs de la plateforme attendent désespérément de pouvoir récupérer les fichiers qu’ils y hébergeaient. Notamment ceux qui se servaient du bébé de Kim Dotcom pour stocker et sauvegarder des fichiers personnels ou non soumis à un Copyright, autrement dit licites. […]

On ne sait toujours pas ce qu’il adviendra des fichiers hébergés sur MegaUpload, et certains utilisateurs de la plateforme attendent désespérément de pouvoir récupérer les fichiers qu’ils y hébergeaient. Notamment ceux qui se servaient du bébé de Kim Dotcom pour stocker et sauvegarder des fichiers personnels ou non soumis à un Copyright, autrement dit licites. Mais combien y en avait-il au juste ?

Une équipe de six chercheurs, dont deux Français travaillant pour l’INRIA, s’est justement penchée sur la question. N’ayant pas, bien évidemment, pu accéder à la totalité des serveurs, ils ont utilisé des échantillons de 1000 fichiers pour les cinq plateformes que sont FileFactory, Easy-share, Filesonic, Wupload et enfin MegaUpload, ils se sont également penchés sur le cas de UndeadLink qui permettait d’accéder à des fichiers retirés de leur(s) première(s) plateforme(s).

mu-etude

Conscients que les échantillons n’étaient pas forcément représentatifs, les chercheurs s’en sont donc tenus à des fourchettes, assez larges. Selon l’étude, MegaUpload hébergeait entre 4,3 et 69,3% de fichiers légitimes. L’estimation la plus basse représente tout de même environ 10 millions de fichiers. On note que le meilleur élève est FileFactory, qui aurait presque 15%  de fichiers légaux.

Espérons que l’étude plaidera en faveur des utilisateurs souhaitant récupérer leurs documents.

 

Source: Source