JP Morgan se casse les dents sur Twitter

Business

Par Pierre le

Ce qui s’est déroulé sur Twitter avec la banque JP Morgan pourrait devenir un cas d’école pour les community managers. La banque américaine a en effet organisé une séance de questions-réponses sur le réseau social. Cependant, la banque n’avait pas imaginé que l’opération allait tourner au lynchage.

 

JP Morgan a annoncé sur Twitter qu’il allait organiser une séance de questions-réponses mercredi soir avec le vice-président Jimmy Lee. Les internautes devaient donc tweeter avec le hashtag #AskJPM pour espérer une réponse. Mais voilà, la plupart des tweets ont oscillé entre commentaires sarcastiques et insultes. Un lynchage qui a conduit JP Morgan à tout simplement annuler l’opération.

Ce n’est pas un scoop, c’est la crise. Et les banques, dont JP Morgan, ont une très mauvaise image auprès des Américains. Ces derniers se sont lâchés sur le réseau, évoquant le manque d’éthique des dirigeants, la cupidité des actionnaires, le mépris vis-à-vis des citoyens américains, l’implication dans l’affaire des subprimes, etc. JP Morgan en a vu de toutes les couleurs.

Selon le Financial Times, 80 000 tweets ont été postés sur le hashtag #AskJPM. Deux tiers d’entre eux étaient négatifs, voire parfois très violents. Une preuve que les opérations sur les réseaux sociaux peuvent être à double tranchant. Une sélection des tweets a été publiée sur storify.

 

 

 

 

 

Source: Source