Les jeunes joueurs ne savent pas ce qu’est un « VRAI » FPS, alors Bleszinski bosse sur un « VRAI » FPS

Par Fabio le

Littéralement, Bleszinski parle de FPS « convenable », « approprié », digne de ce nom, si vous préférez. Exactement ce que n’est pas, selon lui, Call of Duty.

cliffy-b

Clairement, Bleszinski veut revenir à du FPS en arène, du FPS nerveux, technique, spectaculaire, du Quake, du Unreal Tournament, ceux qu’il estime les jeux nobles du genre. Et le monsieur planche apparemment déjà sur un projet.

J’ai un pitch, j’ai des concepts artistiques, je sais assez bien ce que je veux faire… Cela va être une expérience PC qui va résonner avec un certain type de jeux sur lesquels nous nous sommes faits les dents. Un First Person Shooter. C’est dans mon ADN. […] Beaucoup de gamins jouent à Call of Duty, je ne suis pas sûr qu’ils sauraient ce qu’est un shooter en arène si ça ne leur arrive pas en pleine figure…

Bleszinski précise ensuite qu’il ne veut pas de financement via Kickstarter. Il y a quelques semaines/mois, l’ancien ponte d’Epic Games avait mis en ligne quelques mystérieuses images probablement tirées de recherches pour un nouvel univers de jeu (ici et ici).

Au delà de son côté provoc’ habituel qui peut énerver, Bleszinski soulève néanmoins une bonne question. Est-ce que le FPS a perdu de sa technicité depuis les Quake et autres Unreal ? Même si Call of Duty cultive une image beaucoup plus mainstream que ses ainés, j’aurais tendance à dire que non. Tout comme, dans un autre genre, il n’est selon moi pas plus facile de truster le haut du classement sur League of Legends qu’il ne l’est sur Dota 2, en dépit de mécaniques plus simples.

Dites-nous.

Source: Source
stopwatch 2 min.