Call of Duty aura « un rôle de plus en plus important » pour l’entrainement de l’armée canadienne

Par Henri le

Call of Duty fait toujours des émules. Preuve en est, le FPS militaire intéresserait l’armée canadienne pour l’entrainement de ses soldats.

AFGHANISTAN-US-UNREST

Les jeux de guerre font décidément parler d’eux. Après le mécontentement des Chinois concernant Battlefield 4, c’est désormais l’armée canadienne qui ferait les yeux doux à Call of Duty et consorts.

C’est en tout cas ce qu’indique une brève de l’armée canadienne indiquant que ce genre de jeux, en particulier Call of Duty, « jouera un rôle de plus en plus important pour l’entrainement dans les années à venir ».

Cela ne remplacera (évidemment) pas l’entrainement physique véritable, mais l’armée canadienne examinerait particulièrement comment les « scénarios de combat » générés par ordinateur boosteraient l’entrainement ordinaire. Ce genre de jeux pourrait même être utilisé dans les « répétitions » de missions.

real_life_soldier_done--article_image

Vous vous en doutez, les actions militaires sont répétées de nombreuses fois avant d’être appliquées (et ce, depuis la Première Guerre mondiale), et c’est dans cette phase que ces titres auraient une utilité. Les possibilités de jeu actuelles, où plusieurs soldats peuvent être connectés sur une map incluant un ennemi réaliste présente un intérêt , « même si cela ne remplacera pas les exercices traditionnels » a précisé le Brigadier-General Denis Thompson, à la tête des forces spéciales canadiennes.

Attention, dans la vraie vie il n’y a pas de killstreaks !

stopwatch 2 min.