Apple et Google s’attaquent aux clones de Flappy Bird

Smartphone

Par Jerome Durel le

Flappy Bird a été retiré des magasins d’application,  et de nombreux développeurs ont essayé de surfer sur la vague en proposant des jeux de substitution, comprendre des clones. Apple et Google ne l’entendent pas de cette oreille, les deux géants ont commencé à supprimer les applis trop similaires.

Rage against the Flappy Bird.

C’est le cas de l’application « Flappy Dragon » de Ken Carpenter, qui remplace l’oiseau par un dragon. Comme le développeur l’indique sur Twitter, son application n’a pas été validée par les lutins de l’App Store. La raison : le nom de l’application est trop proche de celui d’une app populaire.

Le nom n’est toutefois pas la seule raison. Un porte-parole d’Apple a confié à The Verge que le rejet avait lieu lorsqu’il était trop évident que l’appli tente de faire croire aux clients qu’elle est liée au jeu original.

Même son de cloche chez Google puisque Flappy Dragon été retiré de Google Play pour les mêmes motifs, toutefois une nouvelle version baptisée « Derpy Dragon » est téléchargeable (pour l’instant ?) sur le magasin de Google.

Il ne s’agit pas d’un cas isolé, d’autres développeurs en font également des frais. C’est parfois même déraisonnable : Kek lui-même s’est d’abord vu refuser la publication de son jeu « Piou-Piou contre les cactus » sur l’App Store pour des raisons similaires, alors que son jeu est sorti deux ans avant Flappy Bird. Heureusement pour lui, les choses se sont arrangées.