[Enlarge your ludothèque] Soldes Steam : Valve veut voir « plus loin »

Par Henri le

Pas besoin d’être un analyste financier pour constater que les soldes Steam marchent du tonnerre. Et Valve ne compte pas s’arrêter là.

k-bigpic

Cette news était bien évidemment un poisson d’avril, comme la plupart de nos articles postés ce même jour. Pour plus d’informations, vous pouvez suivre ce lien.

Les soldes Steam ont permis au magasin en ligne de Valve de s’imposer comme le numéro un de la vente de jeux dématérialisés. En effet, les joueurs ne s’y sont pas trompés, et continuent de se ruer sur les milliers de prix cassés proposés par la firme. Un système repris depuis par d’autres sociétés, qui tentent également de réduire au maximum les prix, par l’intermédiaire de bundle, c’est-à-dire des packs de jeux complets proposés à un tarif souvent dérisoire.

Conscient de son leadership, Valve devrait prochainement mettre en place ce qu’il appelle des « Mega-Sales ». Avec la ferme volonté d’écouler un maximum de titres, Steam pourrait repousser les limites imposées par les éditeurs, et proposer une décote de 100% sur la quasi-totalité de son catalogue.

ati

Certains des best-sellers verraient leurs prix baisser drastiquement :

Bioshock Infinite, qui coûte initialement 29,99 €, serait proposé à 0,00€

DayZ, qui coûtait 23,99 € se retrouverait ainsi à 0,00 €

– Les amateurs de Total War n’auront plus qu’à débourser 0,00 € pour le dernier Rome II

Certains studios, comme ceux de Path of Exile ou de Neverwinter se sont déjà insurgés contre cette pratique, qui mettrait les développeurs « au pied du mur ». Ils continueront donc de proposer leurs titres aux alentours de 0,00 €.

Au courant de la nouvelle, le site Humble Bundle, qui permet aux joueurs de choisir le montant qu’ils désirent payer pour un pack de plusieurs jeux, a déclaré qu’il proposerait une alternative aux Mega-Sales de son concurrent.

DoubleFineBundle

En mettant en place le programme « Take my House & Wife », le site permettra aux gamers de choisir combien les organismes de charité, les développeurs ou la société Humble Bundle doivent leur verser afin d’accepter les six jeux mis à disposition.

De son côté, Origins a préféré faire un pied de nez à ses deux concurrents, en indiquant que ses jeux dématérialisés subiraient une augmentation de 15%, afin de maintenir les performances « exceptionnelles » de ses serveurs européens et américains.

Quoi qu’il en soit, les joueurs auront désormais l’embarras du choix pour remplir leur ludothèque. Valve, qui a récemment indiqué que 89% de ses utilisateurs se procuraient les jeux pour les jolies vignettes, aura fort à faire pour conserver son leadership.

Pour une fois, les consommateurs auront vraiment le pouvoir.

stopwatch 2 min.