Ubisoft : « Le DLC est rentré dans les mœurs »

Par Henri le

Autrefois vivement décriée, la multiplication des DLC ne semble plus étonner personne. Ubisoft estime même que la pratique est perçue comme normale.

gaming-assassins-creed-4-black-flag-screenshot-3

Interviewé par GamesIndustry International, Chris Early, qui s’occupe de l’édition numérique chez Ubisoft s’est épanché sur le business lié aux contenus additionnels.

Selon lui, le modèle économique des DLC s’est bien implanté chez les joueurs, qui s’en plaignent de moins en moins. L’exemple de « Time Saver », un contenu pour Assassin’s Creed Black Flag, qui permet de débloquer rapidement des lieux et ressources cachées (disponibles en jouant), est probant.

Il n’y a eu aucune résistance. Peut-être qu’une douzaine de personnes ont dit quelque chose, mais globalement il n’y a eu aucun problème.

AC4_SP_hero

Dans le passé, ce genre de manœuvre, équivalente à des cheat codes, aurait causé la grogne de nombreux gamers. Mais Ubisoft estime que les réactions sont désormais moins négatives grâce à une meilleure communication avec les joueurs. Early déclare néanmoins qu’Ubisoft essaye de créer du contenu qui augmente l’expérience de base, plutôt que de proposer quelque chose qui se trouve déjà dans le jeu. De cette manière, le joueur n’a pas l’impression d’être forcé d’acheter. Un peu facile, vous en conviendrez…

Je pense que certains modèles sont désormais acceptés. Les DLC sont rentrés dans les mœurs, et les Season Pass aussi. Mais nous créons désormais des évènements spéciaux pour ceux qui choisissent d’acheter notre Season Pass. Ce n’est pas un simple DLC. Et je pense qu’on voit une vraie évolution de ce côté-là.

image109

Le contenu téléchargeable payant fait-il vraiment partie de vos habitudes en tant que joueur ?

stopwatch 4 min.