Et le lauréat international du James Dyson Award est…

Gadget

Par Auré le

James Roberts, un étudiant anglais à l’Université de Loughborough de 23 ans qui a conçu une couveuse pour enfants prématurés destinée aux pays en voie de développement.

Baptisée MOM, celle-ci coûterait 90% moins cher que les couveuses standards.

Tous les nouveau-nés prématurés de moins de 35 semaines doivent passer quelques jours en couveuse. Or, les couveuses ont un coût élevé, parfois inaccessibles pour certains établissements hospitaliers de pays en voie de développement. Pour pallier ce problème, James Roberts, étudiant anglais de 23 ans, a conçu le projet MOM.

Avec près d’un bébé sur dix naissant prématurément dans le monde et 75% de décès suite à une naissance prématurée, James Roberts a eu l’idée de mettre au point une couveuse gonflable présentant les mêmes caractéristiques qu’une couveuse traditionnelle à 40 000€ mais pour laquelle la fabrication et le coût d’envoi par courrier ne dépasserait pas les 320€ au total.

Se pliant pour être facilement transportée, la couveuse MOM dispose d’une batterie pouvant tenir jusqu’à 24h en cas de coupure de courant et se gonfle manuellement. Équipée d’éléments chauffants en céramique, la température ainsi que l’humidité indiquée sur un écran peuvent être modifiées selon l’état du nouveau-né. Également équipée d’une alarme, la couveuse tiendra le personnel soignant informé si la température de l’enfant s’emballe. Enfin sachez, qu’en cas de jaunisse, un système de photothérapie pliant peut venir s’ajouter au système.

“J’ai eu l’idée de développer MOM un soir, devant ma télévision, après avoir vu un reportage sur la naissance d’enfants prématurés dans les camps de réfugiés. J’ai eu du mal à me mettre au travail, j’avais mille idées à la minute mais aucune d’entre elles n’était viable. J’ai ensuite dû vendre ma voiture pour créer mon premier prototype ! Mon rêve : rencontrer un jour un enfant qui fut sauvé grâce à ma couveuse. J’aurais alors la preuve que mon invention a vraiment été utile ! » précise James

Pour poursuivre son projet, celui-ci recevra en tant que lauréat international du James Dyson Award 2014, la somme de 37 500€ qui devrait lui servir à réaliser plusieurs prototypes dans le but de réduire les coûts de production de son invention. Son école recevra quant à elle 12 500€ pour soutenir l’enseignement du design et de l’ingénierie.

MOM_2

MOM_1

MOM_3

Source: Source