[Papers, Please] Apple est effrayé par deux bouts de tétons en pixel art

Par Corentin le

Apple a dans un premier lieu refusé la publication de Papers, Please pour le contenu « pornographique » qu’il contenait. Phh. Apple. SRSLY.

Papers please apple

Dans Papers, Please, vous incarnez un agent de l’immigration posté aux frontières d’un pays qui rappelle beaucoup les anciens États de l’URSS. Le propos y est grave, l’ambiance pesante et les décisions jamais faciles à prendre. Un jeu extrêmement intéressant dans sa narration et qui ne fait jamais rien gratuitement.

Durant le jeu, vous devrez scanner des gens avec un appareil pour vérifier qu’ils ne possèdent pas d’armes sur eux. Ce qui a pour effet de les faire apparaître nus à l’écran. Une nudité justifiée par le contexte, stylisée et peu choquante.

Mais trop choquante pour ce pudibond d’Apple dont la charte stricte a été appliquée de manière implacable. Le jeu a d’abord été rejeté et son créateur forcé de revoir sa copie.

Ainsi, si je me réjouissais à l’idée de vous annoncer l’arrivée de Papers, Please sur iPad hier, il s’agit en réalité d’une version un peu remaniée. J’imagine que Lucas Pope, le créateur du jeu, a dû remettre 3 pixels de culottes sur les images incriminées.

C’est d’autant plus ironique pour ce jeu en particulier. Après tout, la censure était une pratique répandue pendant la guerre froide.

Ça n’enlèvera rien à la richesse du jeu. Donc, comme je vous le disais hier, n’hésitez pas à faire découvrir Papers, Please aux possesseurs d’iPads qui seraient passés à côté de ce petit bijou.

> Via Gamesindustry

stopwatch 2 min.