Devolver demande à Sega de lui donner le droit de faire un nouveau Seaman

Par Corentin le

Devolver (Hotline Miami, Luftrausers) est un éditeur qui aime bien sortir des jeux bizarres et Seaman est l'un des jeux les plus bizarres qui existent. CQFD....

Devolver (Hotline Miami, Luftrausers) est un éditeur qui aime bien sortir des jeux bizarres et Seaman est l’un des jeux les plus bizarres qui existent. CQFD.

Seaman 2

Fork Parker, le directeur financier de Devolver (et héros de son propre jeu de Noël gratuit), a fait une demande à SEGA sur Twitter : « donnez nous Seaman, on veut en refaire un jeu », en gros.

Seaman, c’était quoi ? C’est l’échelle de référence de la chelouterie dans le jeu vidéo. Par exemple, Bayonetta 2 c’est un jeu de 0,2 Seaman, Tomodachi Life vaut 0,5 Seaman et Katamari Damacy 0,8 Seaman. C’était une espèce de Tamagotchi ultra glauque où l’on devait s’occuper d’un homme-poisson (ou d’un poisson-homme ?) sorti sur Dreamcast et PS2.

Le jeu se distinguait par ses dialogues sans queue ni tête, par son utilisation d’un microphone pour interagir directement avec la créature et par une certaine scène de « sexe » qui provoquait carrément sa mort.

De nombreuses rumeurs sur le retour de Seaman tournent depuis un moment sur le net. La dernière en date est celle d’un éventuel nouvel épisode par Nintendo après le dépôt d’une étrange marque.

Je ne sais pas s’il y a une réelle attente, mais étant donné que les fifous de chez Devolver ont déjà édité des jeux comme Hatoful Boyfriend, il n’y a vraiment aucune chance qu’ils soient effrayés par un jeu comme Seaman.

Ça m’étonnerait quand même que SEGA lâche la licence comme ça, mais bon, ça ne coûte rien d’essayer.

> Via Destructoid

stopwatch 8 min.