EMI a réclamé des droits d’auteur sur une vidéo de chat qui ronronne

Sur le web

Par Corentin le

Le Content ID de YouTube a encore fait fort en visant bien à côté. D’après lui, le son d’un chat qui ronronne appartient à EMI et à PRS.

Chat pirate

Digihaven possède un chat répondant au nom de Phantom et comme internet est résolument constitué de chats, il décide d’enregistrer son ronronnement pendant 12 secondes et de le mettre sur YouTube en le faisant boucler pendant 1 heure. Pourquoi pas ?

Problème, quelques mois plus tard, Digihaven reçoit une notification sur YouTube lui signifiant qu’il aurait violé les droits d’auteurs sur une oeuvre appartenant à EMI (la maison de disque) et à PRS (une SACEM britannique).

Voici la notification qu’a reçue Digihaven, relayée par le site Torrent Freak.

copyright notice cat purr

Il faut savoir que quand vous publiez une vidéo sur YouTube et que vous souhaitez la monétiser, ladite vidéo passe systématiquement par la moulinette du Content ID. Il s’agit d’un bot qui compare les images et la bande-son de votre vidéo à une base de donnée fournie par les ayants droit qui souhaitent protéger leurs œuvre.

Sauf que depuis que YouTube a légèrement poussé le bouton « agressivité » du Content ID vers le haut, le petit robot voit le mal partout. L’exemple du ronronnement du chat Phantom en est encore un bel exemple.

La vidéo, peu vue, a été laissée en ligne par les ayants droit, mais a été rendue inéligible à la monétisation. Toutefois, sur le principe, Digihaven était stupéfait de voir à quel point il était facile pour les ayants droit de court-circuiter la monétisation d’honnêtes vidéos.

Après la publication de l’article relayant cette histoire par Torrent Freak, EMI a décidé de lever la réclamation.

C’est *purrr* le mieux.

> Via @Calimaq