Le jeu dont on a le plus parlé en 2014 n’est pas celui dont on se souviendra le plus

Par Fabio le

ICO Partners vient de mettre en ligne une étude qui donne des tendances sur les jeux et les consoles dont la presse a le plus parlé en 2014. Et le jeu dont on a le plus parlé l’an dernier n’est autre que Titanfall.

Titanfall
Titanfall est le titre dont on a le plus parlé en 2014.

Avant de voir les chiffres en détails, jetez donc un œil à la méthodologie choisie par ICO Partners ; on parlait de tendance car ce n’est pas une vérité absolue. Les statistiques qui suivent ont été tirées d’une base de données de plusieurs milliers de sites trackés en permanence, sites qui ont au moins une section dédiée aux jeux vidéo. Sont bien évidemment exclus les sites dit « content farm » (qui reprennent les articles d’autres médias) ainsi que les fansites, nous précise l’auteur de l’étude.

.Les jeux

Plus de 40 000 articles ont donc eu pour sujet Titanfall. Rien de vraiment étonnant pour un des jeux le plus attendu en 2014. On avait même écrit une chronique, avant sa sortie, pour parler du phénomène médiatique : Titanfall mérite-t-il un tel engouement ? Notez qu’avec une sortie en début d’année, le FPS de Respawn avait un avantage sur les jeux sortis en fin d’année (comme Destiny, qui n’est pas si loin en termes de publications). Notez également que 5 shooters sont présents dans le Top 10 !

2014-Number-of-articles-Most-mentioned-video-games

Vous retrouverez également sur le blog où est publiée l’étude le classement des MMO (World of Warcraft arrive premier devant The Elder Scrolls Online et FF XIV) et celui des MOBA (où League of Legends devance Dota 2 et Heroes of the Storm).

.Les plateformes

Rien de très étonnant là aussi, la marque PlayStation est bien devant la marque Xbox, avec 560 000 articles publiés sur les machines de Sony quand ICO Partners n’en compte que 410 000 pour les machines du concurrent américain. Logiquement, on a aussi plus parlé de la PS4 que de la Xbox One.

2014-number-of-articles-Platforms

L’étude est intéressante et elle est disponible dans son intégralité sur le site d’Ico Partners.

Source: Source
stopwatch 2 min.