Kanye West fait développer un jeu vidéo en hommage à sa mère

Par Fabio le

On est bien tenté de dire que c’est du grand n’importe quoi mais après tout, pourquoi Kanye West n’aurait pas le droit de rendre hommage à sa mère via un jeu vidéo ? Kanye West a révélé ce projet vendredi dernier lors de l’émission radio The Breakfast Club Power (à la 56ème minute, dans la […]

On est bien tenté de dire que c’est du grand n’importe quoi mais après tout, pourquoi Kanye West n’aurait pas le droit de rendre hommage à sa mère via un jeu vidéo ?

Kanye West

Kanye West a révélé ce projet vendredi dernier lors de l’émission radio The Breakfast Club Power (à la 56ème minute, dans la vidéo), avec une mine super sérieuse, mais il a dû constater comme nous que ça intéressait pas plus que ça ses interlocuteurs. Toujours est-il que le développement du jeu a débuté il y a six mois ; on imagine que c’est un jeu sur mobiles, pas un TPS multi sur Xbox One ou PS4, hein.

Le jeu s’inspire des paroles du single “Only One”, sorti le 31 décembre dernier, dans laquelle la mère de Kanye West, décédée en 2007, dialogue avec sa fille North. Le but du jeu : amener la mère de Kanye dans les plus hautes sphères du paradis.

Du coup, on imagine très bien Kanye discuter avec Kim (Kardashian) de jeux vidéo le soir à la maison*.

Kim Kardashian : Kim Kardashian : Hollywood m’a rapporté 300 000 dollars aujourd’hui, bébé (cinq jours après son lancement en juin, les achats in-app du titre avaient déjà rapporté 1,6 million de dollars).
Kanye West : Tu as une idée de mécanique de gameplay sympa à me proposer pour faire monter ma mère d’un étage au paradis ?
Kim Kardashian : Hmm. Faut que je réfléchisse. Pars sur du freemium en tout cas.
Kanye West : Un peu plus de salade ?

*En l’absence de connaissances en lien direct avec Kim et Kanye, nous ne pouvons malheureusement qu’imaginer ce dialogue lâché entre l’entrée (une salade) et le plat de résistance (haricots, verts steak). Veuillez-nous excuser pour les petites imprécisions qui pourraient découler de notre imagination.

Source: Source
stopwatch 7 min.