Five Nights At Freddy’s 3 est sorti hier et ce lapin n’a pas l’air très en forme

Par Corentin le

Five Nights at Freddy's 3 est déjà sorti. Ils se multiplient plus vite que des lapins, ces jeux-là, ma parole. Bon. Moins de deux mois après...

Five Nights at Freddy’s 3 est déjà sorti. Ils se multiplient plus vite que des lapins, ces jeux-là, ma parole.

FNAF32

Bon. Moins de deux mois après son annonce, Five Nights At Freddy’s 3 (FNAF 3 pour les intimes) est déjà sorti.

Si vous voulez vous épargner les beuglements hystériques des YouTubers qui se frottent les mains de manière pavlovienne à l’idée de tous les internet dollars qu’ils vont se faire, je peux vous décrire de manière concise ce qu’apporte ce nouvel épisode.

Car oui, je me suis personnellement tapé lesdits beuglements hystériques. Pour vous. J’vou aim put1.

Donc on joue toujours un garde de nuit dont les employeurs font fi de toute notion de droit du travail. Vous devez toujours survivre 5 nuits en ne bougeant pas de votre poste de surveillance, menacé par des animatronics qui ne rêvent que d’une chose : vous faire un gros câlin. Et vous dépecer, accessoirement.

Et cette fois-ci, plus de portes à fermer (comme dans FNAF 1), plus de masque à se mettre sur la trogne (comme dans FNAF 2), mais des conduits de ventilations à sceller, des leurres sonores à déclencher et des systèmes à relancer quand ils plantent (sans quoi, les deux premières actions ne sont plus possibles).

FNAF31

Inutile de vous dire que si vous n’avez pas aimé les premiers épisodes pour les jump scares et le gameplay minimaliste, vous n’aimerez pas plus celui-là. Il semble d’ailleurs moins abordable que les précédents, tout du moins, au niveau du game design.

Donc, a priori, et si la logique de publication des jeux reste la même, on aura droit à FNAF 4 en début juillet.

Ah, et si le scénario du jeu vous intéresse, Game Theory a fait deux vidéos très intéressantes dessus. Vous verrez qu’il est bien plus profond qu’il n’y paraît.

> Five Nights At Freddy’s 3 sur Steam

stopwatch 6 min.