MWC : Cisco dévoile ses prévisions sur le trafic mondial de données mobiles, 292 exaoctets d’ici 2019 !

Smartphone

Par Gregori Pujol le

D’après les dernières prévisions actualisées du Cisco Visual Networking Index sur le trafic mondial de données mobiles pour la période 2014-2019, le développement actuel de connexions M2M (Machine-to-Machine) et de terminaux mobiles toujours plus puissants, associé à de plus larges possibilités d’accès à des réseaux cellulaires rapides, constituent des facteurs clefs de la croissance significative du trafic mobile. En 2014, 93 % du trafic mondial de données mobiles correspondait à des flux « intelligents » (c’est-à-dire dotés de fonctionnalités informatiques/multimédias avancées et utilisant au moins une connectivité 3G), ce taux étant appelé à grimper pour atteindre 99 % d’ici 2019.

info


L’explosion actuelle du trafic intelligent s’explique par diverses tendances : l’adoption de smartphones, observée dans le monde entier, au détriment de téléphones dotés de fonctionnalités basiques, la résurgence des ordinateurs portables proposant des fonctions tablettes et l’essor des applications M2M (Machine-to-Machine). Du point de vue des réseaux mobiles mondiaux, en France, la 3G a supplanté la 2G en 2013. À l’horizon 2019, les réseaux 3G prendront en charge 30.7 % des connexions/appareils mobiles françaises ; les réseaux 4G assureront, quant à eux, 37.8 % des connexions et généreront 81 % du trafic.

Parmi les chiffres les plus marquants concernant la croissance du trafic : les prévisions de croissance du trafic mondial de données mobiles de Cisco VNI révèlent que le trafic mondial mobile devrait atteindre 292 exaoctets en rythme annualisé d’ici 2019, soit une hausse fulgurante comparativement aux 30 exaoctets enregistrés en 2014.

Pour info, ces 292 exaoctets représentent : 292 fois la totalité du trafic mobile et fixe sur IP (Internet Protocol) généré en l’an 2000, 65 000 milliards d’images (au format MMS ou Instagram, par exemple) soit l’équivalent de 23 images par jour et par personne dans le monde entier pendant un an ou encore 6 000 milliards de clips vidéos (sur YouTube, par exemple), à raison de deux clips par jour et par personne dans le monde pendant un an.

En France, le trafic de données mobiles atteindra 249,5 pétaoctets par mois en 2019 (l’équivalent de 62 millions de DVD chaque mois), soit une hausse de 31,7 pétaoctets par mois par rapport à 2014.

D’ici 2019, le monde comptera 5,2 milliards d’utilisateurs d’appareils mobiles (contre 4,3 milliards en 2014). En 2014, près de 59 % de la population mondiale (7,2 milliards d’habitants) utilisaient des terminaux mobiles ; d’ici 2019, plus de 69 % des personnes dans le monde (7,6 milliards d’individus) utiliseront des appareils mobiles.

En France, les utilisateurs d’appareils mobiles en 2014 étaient 56,2 millions (87% de la population de la France). A l’horizon 2019 la France comptera 59,5 millions d’utilisateurs d’appareils mobiles soit 90% de la population.

VNI-Infographic

stopwatch 1 min.
Oppo dévoile le R1x