L’ESA va tenter de communiquer avec Philae

Science

Par Pierre le

Philae est en sommeil depuis son arrivée sur la comète Tchouri. Sa position n’est pas des plus confortable, puisqu’elle est à l’ombre d’un énorme rocher. Mais l’ESA va retenter de renouer le contact. La sonde Philae a été mis en sommeil peu de temps après son atterrissage. Le problème, c’est qu’elle doit recharger ses batteries […]

Philae est en sommeil depuis son arrivée sur la comète Tchouri. Sa position n’est pas des plus confortable, puisqu’elle est à l’ombre d’un énorme rocher. Mais l’ESA va retenter de renouer le contact.

azefbhiikuqsezhbfgjklsdebgkjlze

La sonde Philae a été mis en sommeil peu de temps après son atterrissage. Le problème, c’est qu’elle doit recharger ses batteries solaires et qu’à l’ombre, eh bien c’est un peu compliqué. Mais l’agence spatiale européenne indique que les conditions sont plus clémentes pour la sonde puisqu’elle arrive à capter deux fois plus de lumière qu’en novembre.

L’ESA va tenter d’envoyer un signal à Philae et de voir si elle est capable de faire de même. Les chances de succès sont faibles, mais l’ESA indique qu’elles augmentent de jour en jour. Pour le moment, la mission consiste juste à entrer en contact avec elle.

Outre le manque d’énergie, Philae doit faire face à une température de -45°. Une température qui pourrait l’empêcher de redémarrer correctement. Le robot a besoin d’énergie pour réchauffer ses composants et démarrer correctement, mais l’ESA craint q’il n’en ait pas emmagasiné assez. La suite au prochaine épisode.

Source: Source