[Spectre] Le Mexique débourse 14 millions de dollars pour modifier le scénario de « James Bond »

Cinéma

Par Elodie le

Au cinéma, les clichés ont la vie dure et James Bond n’échappe pas à la règle. Le Mexique aurait déboursé près de 14 millions de dollars pour que le prochain James Bond ne renvoie pas une image dévalorisante du pays. Jackpot !

james_bond_14_millions_dollars_scénario_bonne_image_mexique

La magie du cinéma n’en retire pas moins ses clichés usés et usités dans nombre de films hollywoodiens. James Bond n’a pas à rougir de ceux qu’il véhicule : l’agent secret ultime et séducteur, le méchant avec accent et/ou particularité physique, les femmes frêles et naïves ou Mata Hari grande gueule, etc.

Alors, lorsqu’elles ont appris qu’une scène de Spectre, le prochain James Bond, allait être tournée dans le pays, les autorités mexicaines ont senti le cliché venir. Elles ont préféré poser 14 millions de dollars sur la table de la production afin de faire modifier le scénario originel, histoire que l’image et la réputation du pays, empreintes de violence, soit adoucie.

C’est Courrier international qui rapporte l’information, sortie tout droit des documents piratés à Sony Pictures (dont le scénario de Spectre) en novembre dernier et dont Tax Analysts a pris connaissance.

Les producteurs auraient directement reçu un mail des autorités mexicaines leur demandant cette petite faveur accompagnée d’une petite offrande censée rendre ces modifications moins douloureuses.

En échange, la production doit donc modifier le scénario originel. Dans celui-ci, James Bond fait escale à Mexico pour capturer Sierra, un méchant qui doit assassiner le chef du gouvernement du district fédéral de Mexico. Holà des autorités, le vilain ne doit pas être mexicain et l’homme à abattre doit être un « chef international » et n’avoir aucun lien donc avec un quelconque district fédéral mexicain. Cependant, sa capture doit se faire pendant la fête des Morts, événement très populaire au Mexique.

1123220 - Skyfall

Par ailleurs, à la liste des recommandations, le Mexique ajoute que le rôle de la gérante de l’hôtel, dans lequel descend l’agent au service de Sa Majesté, Estrella, doit être tenu par une « célèbre actrice nationale« . Vœu exaucé puisque c’est l’actrice mexicaine Stéphanie Sigman qui tiendra le rôle d’Estrella selon El Excelsior.

Enfin, les autorités ont promis une petite rallonge de 6 millions de dollars si la production filme les immeubles modernes de la ville lors du tournage prévu dans le centre historique de la capitale du 14 au 24 mars.

Ça fait cher la carte postale, d’autant que, selon l’Express, les scènes tournées au Mexique ne devraient pas excéder 4 minutes au total dans le film…

Une nouvelle qui n’a pas manqué de soulever l’indignation, comme le rapporte le site Sopitas :

« Notre gouvernement préfère donner de l’argent aux films pour soigner l’image du pays plutôt que d’améliorer les choses pour qu’il n’ait pas cette mauvaise image »