Une carte de télépéage gratuite pour les covoitureurs de Blablacar

Général

Par Elodie le

La start-up française de covoiturage Blablacar et le groupe Vinci, concessionnaire de milliers de kilomètres de tronçon d’autoroute, ont noué un partenariat attribuant aux covoitureurs une carte de télépéage gratuite afin de récompenser et d’inciter ce type de pratique.

PictureCar_FR-2

Le vif débat de l’année passée sur les concessions d’autoroutes et les tarifs pratiqués par les sociétés détentrices, relancé par l’avis de l’Autorité de la concurrence dénonçant la « rente autoroutière », n’aura finalement pas changé grand-chose.

Les sociétés concessionnaires semblant dire après un intense lobby : « Touche pas au grisbi ». Du côté des politiques, la marche arrière fut enclenchée après une cacophonie généralisée entre propositions de rachat des concessions, gel ou diminution des tarifs.

Les automobilistes n’ont pas attendu les (in)actions politiques pour prendre les choses en main, le covoiturage se développe depuis de nombreuses années, permettant à des personnes lambdas, collègue de travail ou non, d’effectuer des trajets de manière plus économique.

Le leader français du covoiturage et le groupe Vinci ont dévoilé leur partenariat, articulé autour de plusieurs mesures dont la plus emblématique : la carte de télépéage gratuite pour les covoitureurs Blablacar. Ainsi, ceux qui pratiquent le covoiturage régulièrement se verront attribuer une carte de télépéage gratuite, nommée “Temps libre en covoiturage”, à condition d’effectuer “deux covoiturages longue distance par mois [une distance d’au moins 75 km, NDLR], réservés sur BlaBlaCar et effectués sur le réseau Vinci Autoroutes“.
Précision, en cas de non utilisation lors des 14 premiers mois de gratuité, la carte sera ensuite facturée 10€ au bout du 15e mois.

dumb-and-dumber-1260x840

Par ailleurs, 19 parkings, soit 1500 places au total, seront mis à disposition des clients de Blablacar où une place leur sera réservée. Une quarantaine de « points de rencontre » seront disséminés un peu partout à proximité des échangeurs et clairement signalés. Ces points de rencontre serviront à déposer ou embarquer des personnes à l’écart des voies de circulation.
Une campagne de promotion se fera également sur les ondes radio de Vinci Autoroutes et les aires de service.

Quel intérêt pour Vinci d’offrir ainsi un sésame gratuit aux usagers de Blablacar ? « Si on ne fait rien pour encourager le covoiturage, ou si on essaie de le contrer, les gens prendront le train pour les longues distances », explique ainsi Olivier Alamo, directeur du marketing de Vinci Autoroutes au Monde.
La balle est désormais dans le camp de la SNCF pour vous « faire aimer le train »…

Ces mesures seront mises en place sur les principaux axes de circulation fréquentés par les usagers de Blablacar, à savoir Perpignan-Montpellier, Bordeaux-Toulouse et Paris-Rennes.