Le gouvernement use de Game of Thrones pour expliquer ses réformes

Buzz

Par Elodie le

Après la Terre du milieu en fin d’année dernière, le gouvernement se sert de Game of Thrones pour faire la promotion de ses réformes.

Game_of_Thrones_7royaumes_gouvernement_SIG

Ca n’aura échappé à personne la nouvelle saison de Game of Thrones débutait ce dimanche 12 avril sur HBO – la chaîne a d’ailleurs joué de malchance puisque les 4 premiers épisodes ont fuité sur la toile, les services de communication du gouvernement ont profité du buzz pour faire la promotion de leurs réformes, comme ce fut déjà le cas avec House of cards, Star Wars ou encore la sortie du dernier opus de The Hobbit.

La jeune garde du président a donc encore frappé avec une campagne en référence à la pop culture sur le site et les réseaux sociaux du Service d’information du Gouvernement (SIG).

Dans cette « Lettre aux familles nobles des 7 royaumes », le gouvernement vante donc les mérites de ses différentes réformes et propose d’en découvrir les contours : réformes de l’organisation territoriale, réforme des retraites, réforme pénale ou encore dépenses publiques et décrochage scolaire.

Contacté par Le Parisien.fr, Christian Gravel, directeur du SIG, explique ainsi avoir « depuis plusieurs mois une stratégie offensive autour du web social avec des références à la culture populaire qui permettent de bénéficier de leur aura », ajoutant que « [s]on équipe [composée de 7 personnes, NDLR] connaît tous les codes de la série. Je leur ai donné carte blanche afin d’amplifier la portée de notre message vers de nouveaux citoyens. Et en plus cela ne coûte pas plus cher, car c’est réalisé en interne. »

Sur les réseaux sociaux, les avis semblent partagés sur l’opportunité de telle entreprise, cependant, ces campagnes ont le mérite de faire parler d’elle et de mettre en lumière les sujets abordés, mais aussi de les rendre plus accessibles à la jeune génération. Jeune génération qui n’est pas non plus oubliée ce lundi 13 avril par l’éducation nationale…

Source: Source