Fallout, Doom, Quake : nous couvrons la QuakeCon 2015 – Acte II

Par Jika le

Second jour de QuakeCon, et il est temps de passer aux choses sérieuses. Au programme : du Doom en multi, une nouvelle présentation de Fallout 4 et un tour dans le hall d’exhibition.

DSC02104

O.K., j’ai entamé cet article avec un paragraphe un brin trompeur : oui, j’ai joué à Doom en team deathmatch. Oui, j’ai assisté à une présentation inédite de Fallout 4, mais je ne vais pas en parler ici. Enfin, pas en détails. En attendant de lire des previews complètes de ces deux titres, que j’écrirais avec un peu de recul et une bonne dose de caféine dans l’estomac, permettez-moi de vous mettre un peu dans l’ambiance. Car de la hype, il y en avait aujourd’hui, au Hilton Anatole : devant l’immense salle de conférence dans laquelle Fallout 4 va être présenté, des « quakers » font la queue depuis le matin, tandis que l’on croise quelques joueurs déjà terrassés, en train de dormir sur les canapés en velours de ce gigantesque hôtel. D’ailleurs, le contraste est saisissant, entre le standing indéniable du lieu, et la horde de fans de FPS qui déambule en buvant à foison des boissons énergisantes bien trop sucrées pour être honnêtes.

DSC02082

Mais revenons à la présentation de Fallout 4 : de mémoire, rarement une conférence dédiée à un jeu n’a autant soulevé d’enthousiasme et d’applaudissements. Il faut dire que le show a sacrément été bien mené, par un Todd Howard en pleine forme. Le directeur de Bethesda Game Studios est en effet réputé pour son côté « showman » et son humour ravageur, et il n’a pas manqué à son devoir. Bien rythmée, parfaitement calibrée, souvent drôle (la présentation du Pip Boy par Jony Ive en vidéo a été un grand moment de WTF) et impressionnante sur pas mal d’aspects, cette keynote dédiée à Fallout 4 a été un franc succès.

Tour XXL et concours de boisson : la décadence du hall d’expo

Autre salle, autre ambiance : le hall d’exposition principal fait presque triste mine en comparaison du feu déclenché par Fallout 4 quelques mètres plus loin. Soyons clairs : la QuakeCon est une convention de fans, organisée en partie par les fans (le volontariat est extrêmement présent) et reste avant tout un lieu où l’on ramène son PC pour jouer jusqu’à une heure indécente. Du coup, dans le hall principal, c’est calme, très calme, même. Outre le stand dédié à Doom en multijoueur, qui ne désemplit évidemment pas, on trouve surtout tout un tas de compagnies spécialisées dans le modding PC. Attention, pas le truc gentillet à base de ventilateur fluo : non, on vous parle d’un modding de grosse brutasse, pensé par une bande de malades capable de vous transformer une tour austère en un monolithe tout droit sorti d’un space opera.

DSC02049

Dans un style beaucoup plus décadent, j’ai par ailleurs été assez hypnotisé par ce concours de boisson organisé par la marque Bawls (un truc à base de guarana que je me refuse d’essayer) : sur une petite scène sponsorisée par Alienware, tout un tas de volontaires tentent de s’enfiler une canette de 50 cl, le plus vite possible. Certains vident ça en moins de 10 secondes, d’autres vomissent à la moitié… La grande classe.

Histoire de ne pas finir sur un arrière-gout nauséeux, sachez également que la QuakeCon a trouvé un moyen imparable d’aider la Croix Rouge Américaine, présente sur place. Chaque personne qui donne son sang recevra une poche « Doom » remplie d’un liquide rougeâtre. C’est certes un brin cynique, mais ça marche. Bref, cette seconde journée a surtout été rythmée par la hype engendrée par Fallout, tandis que Doom continue de motiver les gens sur place, trop heureux de pouvoir mettre la main sur un fast FPS à l’ancienne. La suite de nos aventures, très vite.

stopwatch 3 min.