Apple bloque son appli News en Chine

Business

Par Elodie le

Apple vient de bloquer le rafraichissement des articles visibles sur News afin de satisfaire aux exigences des autorités quant à la censure des contenus des acteurs du web.

news_apple_censure_chine

La firme à la pomme semble faire des concessions pour pérenniser sa présence en Chine, un marché qui lui fait gagner des milliards de dollars. À cette fin, Apple a décidé de couper/bloquer/censurer son application News, qui héberge et agrège des articles de presse.

Lancée en septembre avec iOS9, l’application n’est disponible que sur les iPhone achetés aux États-Unis mais fonctionne dans d’autres régions du monde (elle est testée en Australie et au Royaume-Uni), sauf en Chine où l’app est désormais désactivée. Hong Kong reste néanmoins le dernier bastion où News a droit de citée.

Le New York Times rapporte ainsi que plusieurs détenteurs d’iPhone américains s’étant rendus en Chine et ont eu la surprise de voir apparaître ce message au lancement de News : « Can’t refresh right now. News isn’t supported in your current region » (« Impossible de rafraîchir. News n’est pas disponible dans la région où vous vous trouvez actuellement »).

news-apple-bloqué-chine
capture d’écran

Le marché chinois représente la 2e source de revenus pour Apple derrière les États-Unis, avec 13 milliards de dollars au troisième trimestre. Comme le souligne le quotidien américain, Pékin fait pression sur les acteurs du web (chinois et étrangers) pour qu’ils mettent en place un système de censure des contenus : en Chine cette censure est exercée dans plusieurs entreprises par un logiciel automatisé couplé à la censure manuelle effectuée par les employés.

Difficile de conjuguer les impératifs économiques avec les desiderata des autorités, Apple a donc résolu le problème en censurant son application.

Pour Larry Salibra, fondateur de Pay4Bugs, le choix d’Apple est « très déconcertant », d’autant que la censure s’exerce sur un produit téléchargé et stocké sur un téléphone acheté aux États-Unis et ce, avant même d’entrer en Chine simplement parce que le téléphone s’est connecté à un signal chinois.

Sur Reddit, où il explique dans un post « Comment Apple censure News en Chine », il estime que le fait « qu’Apple a eu peu de choix ne le rend pas moins effrayant et scandaleux ».

Google, absent depuis 2010, semble également prêt à faire des concessions pour revenir en Chine : en début de mois le site The Information expliquait en effet que le Play Store pourrait subir un ménage afin de supprimer les applications les plus sensibles pour les autorités chinoises.
Play Store qui ne vendra ni livre, ni films. La version Android utilisée en Chine n’est pas celle certifiée par le géant californien. Google devra notamment installer ses serveurs en Chine, se soumettant ainsi un peu plus à la censure chinoise.