Surprise ! De l’oxygène trouvé sur la comète Tchouri

Science

Par Pierre le

Pour une surprise, c’est une surprise. Une surprise qui pourrait remettre en cause nos connaissances sur la formation du système solaire. Une surprise qui a étonné les scientifiques au plus haut point. Une surprise qui ne doit cependant pas déboucher sur des conclusions hâtives : la sonde Rosetta a trouvé des traces d’oxygène sur la comète Tchouri.

tchouri

C’est dans la revue scientifique Nature que l’Agence Spatiale Européenne (ESA) annonce sa découverte : Rosetta a détecté de l’oxygène dans l’atmosphère de la comète (sa queue). Un oxygène étonnant, car celui-ci serait plus vieux que notre système solaire.

Et cela pourrait tout remettre en cause. En effet, si de l’oxygène (O²) avait déjà été détecté sur des astres plus imposants comme Mars ou des satellites de Jupiter, nous n’en avions jamais trouvé sur des comètes. D’ailleurs, toutes les simulations concernant la naissance de notre système solaire partaient du principe que l’oxygène était absent de ces corps célestes.

Les théories sur les comètes veulent que ces bouts de cailloux datent du début du système solaire et qu’ils se soient formés en même temps que les planètes. Mais avec un oxygène de plus de 4,5 milliards d’années, cela pourrait remettre tout cela en cause. D’autant plus qu’il est présent en quantité abondante. L’une des théories évoquées est que les comètes soient des restes d’une nébuleuse obscure, qui donne naissance aux étoiles.

L’oxygène gazeux de Tchouri pourrait venir de poches de glace au sein même de la comète. C’est en tout cas l’une des thèses privilégiées. Néanmoins, l’ESA appelle à ne pas s’emporter, vu que les données doivent encore être assidûment analysées. Dans tous les cas, cette découverte va attiser la passion de tous les scientifiques du monde.

Source: Source