[COP21] Vers des datacenters plus verts ?

Hardware

Par Antoine le

Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui existe grâce aux datacenters. Une immense majorité de ce que vous pouvez croiser sur le NET, que ce soit une vidéo YouTube, vos mails, vos comptes bancaires ou bien n’importe quels sites, sont hébergés dans ces grandes pièces remplies de serveurs. Les datacenters sont nécessaires, car ils permettent entre autres de rassembler au même endroit un bon accès au réseau, des mesures de sécurité, des capacités de refroidissement et de stockages et pleins d’autres choses nécessaires pour proposer des services de bonne qualité.

Dennis van Zuijlekom - Flickr

Nous utilisons de plus en plus internet, le nombre d’internautes augmente et de plus en plus de données sont stockées en ligne. Cet usage massif d’internet oblige les grandes entreprises à revoir la capacité de leurs services et donc de leurs datacenter. Le problème étant que ces datacenters consomment, et consomment même beaucoup. Si bien que les émissions de CO2 d’internet sont aujourd’hui équivalentes à celles du trafic aérien mondial. C’est comme si internet était le 6ème pays le plus pollueur de la planète.

À l’heure où la planète est rassemblée à Paris pour la COP21, il serait illusoire de ne pas se pencher sur le cas d’internet et plus particulièrement des datacenters pour luter contre le réchauffement climatique. Et c’est d’ailleurs là dessus que certains géants du web commencent à plancher, d’une part par ce que lutter pour l’environnement semble important pour ces entreprises, mais aussi par ce que ces géants ont quelque chose à retirer de cette lutte, leur image auprès du public n’en sort que plus forte et toute l’énergie dépensée pour alimenter les serveurs et les refroidir coûte cher, les rendre plus vert permet donc aussi de faire des économies sur le long terme.

Pour ne parler que d’un seul projet de datacenter “vert”, une banque norvégienne va héberger ses services dans un ancien bunker de l’OTAN, profondément enfoui sous terre et à proximité des fjords de la mer du nord pour permettre un refroidissement facile des serveurs. Ce genre de projet permet de réduire fortement les coûts de construction et d’exploitation d’un datacenter.

Notons aussi que les datacenters de la marque à la pomme utilisent une énergie 100% renouvelable, un très bon point pour Apple donc.

Le groupe Cyres, hébergeur de services et d’applications dans le cloud, a inauguré il y a quelques mois un datacenter “green” de dernière génération installé dans un ancien entrepôt frigorifique. C’est à ce titre que l’entreprise basée à Tours propose cette infographie sur les datacenter de dernière génération.