Les discussions pour le rachat de Bouygues par Orange continueront pendant les fêtes

Business

Par le

Encore une fois, ce sont Les Échos qui rapportent l’information et qui nous indique que l’idée d’un rachat de Bouygues par Orange est plus que jamais d’actualité et que les discutions engagées entre les deux opérateurs profiteront des fêtes pour avancer. Toujours selon un article du journal économique, les deux dirigeants auraient eu une très longue apportée avec le ministre de l’Économie lors des vœux de la FFT mercredi dernier.

autorite-de-la-concurrence

Des sources proches du dossier indiquent que les fêtes de Noël sont le meilleur moment pour avancer. Certains avancent d’ailleurs que l’annonce du rapprochement entre les deux opérateurs pourrait avoir lieu dès le début de l’année prochaine.

Cependant, il ne faut pas pour autant considérer l’affaire comme close. De nombreux éléments pourraient encore venir perturber cette transaction. Pour commencer, le groupe Numéricable-SFR, dont le PDG a déjà tenté de faire monter les enchères par le passé pourrait être tenté de s’immiscer à nouveau dans les négociations pour essayer d’obtenir à nouveau Bouygues. Toutefois, ce scénario reste très peu probable.

Il faut aussi garder en tête que même si le ministre de l’Économie s’est dit ne pas être contre un passage de 4 à 3 opérateurs en France, il n’en sera pas moins vigilant. En effet, même si les deux entreprises arrivent à se mettre d’accord pour ce qui est de la transaction en elle même, il faudra aussi qu’elles arrivent à convaincre les autorités au niveau de la concurrence notamment, puisqu’Orange, qui est déjà un mastodonte dans le secteur des télécoms français, deviendrait alors encore plus gros ce qui aurait pour effet d’accentuer encore un peu plus sa position ultra-dominante.

Pour rappel, Orange a été condamné très récemment à une amende de plus de 300 millions d’euros pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché pro. Et il ne faudrait pas qu’un rachat d’un opérateur par un autre empêche tout investissement de la part des opérateurs restants. Le président de l’autorité de la concurrence a d’ailleurs prévenu sur France Info que dans le cadre d’un rachat, et donc dans le cadre d’un passage à trois opérateurs, il faudrait que l’un des trois opérateurs soit dans une logique de récupération de client assez agressive.

Rien n’est encore vraiment sur et les négociations (que ce soit entre Bouygues et Orange ou entre les opérateurs et les différentes autorités) ne font que commencer. Un dossier à garder à l’oeil donc. Et vous, que pensez-vous d’une telle fusion ?

Source: Source