Un champion de Street Fighter va donner tous les gains de son dernier tournoi à une œuvre caritative

Par Corentin le

Daigo Umehara est une légende du jeu de combat et il est réputé pour être une personne tout à fait sympathique. Ce compétiteur japonais devant l'éternel...

Daigo Umehara

Daigo Umehara est une légende du jeu de combat et il est réputé pour être une personne tout à fait sympathique. Ce compétiteur japonais devant l’éternel qui a gagné tant de tournois a travaillé (s’il ne le fait pas toujours) dans une maison de retraite, à s’occuper des personnes âgées. C’est sûr que ce n’est pas le premier métier auquel on pense quand on parle d’un grand joueur de Street Fighter !

Aujourd’hui, le champion démontre encore son caractère bienveillant en annonçant vouloir donner l’intégralité de ses gains de la Capcom Cup 2015 à l’EVO Scholarship. Il s’agit d’un programme créé par les organisateurs du tournoi même nom permettant à des membres de la communauté des jeux de combat de payer leurs études en développement de jeu vidéo.

Malgré sa deuxième place au tournoi d’Ultra Street Fighter IV de la Capcom Cup 2015, ce n’est rien de moins que les 60 000 $ attribués au dauphin qu’Umehara Daigo va donner au programme. Il explique ainsi dans un mail envoyé au site Shoryuken.

« J’aimerais donner tous mes gains des phases Capcom Pro-Tour à la communauté. C’est simplement parce que je n’aurais jamais existé sans la communauté et je vous dois beaucoup.
[…]

Je me suis demandé ce que je ferais si je gagnais un prix, je me suis dit que je voudrais le rendre à la communauté, elle qui m’a encouragé durant tout ce temps.

[…]

J’espère sincèrement que l’argent que je donne aidera la communauté à prospérer d’autant plus. Plus la communauté grandira et plus ma propre carrière accélérera, pas vrai ? Ce n’est pas si mal. Au moins, n’est-ce pas un pari plus prudent et sage qu’un Ume-Shoryu ?! [NDR : un uppercut très risqué que l’on place normalement en punition ou en combo, mais que Daigo Umehara place à peu près à n’importe quel moment (et qui passe 95% du temps)] »

Le New York University Game Center qui héberge le programme est bien entendu aux anges et salue le geste du champion. Et moi aussi, tiens, je salue. Salut ! Voilà, j’ai salué.

stopwatch 8 min.