Il finit Fallout 4 en survie sans tuer personne

Par Cyril le

Kyle Hinckley est ce qu'on appelle un joueur tenace. Déçu par l'orientation de Fallout 4, qui oblige régulièrement à faire parler la poudre (atomique), il a...

Kyle Hinckley est ce qu’on appelle un joueur tenace. Déçu par l’orientation de Fallout 4, qui oblige régulièrement à faire parler la poudre (atomique), il a décidé de finir le jeu sans avoir tué quoi que ce soit.

Après un premier essai de 75 heures réduit à néant car il avait rejoint la mauvaise faction, il est reparti de zéro avec Dizzy, un nouveau personnage entièrement dédié à la diplomatie. Un problème persiste cependant : Fallout 4 ne laisse pas souvent le choix d’une solution diplomatique au joueur. Le but de Kyle est donc simple : faire en sorte que tous les ennemis tués le soient par d’autres PNJ. Autant dire que cela se révèle fastidieux.

usftgggjxsailrflv6ww

Il est néanmoins arrivé à ses fins après moult recharges de sauvegarde, non sans créer quelques situations insolites : construction à gogo pour atteindre le niveau 10 et débloquer des aptitudes pacifistes indispensables à son run, bugs du jeu liés à son parcours sans meurtres, etc.

L’intégralité de son run de 18h30 peut être visionnée ici. On lui laisse le mot de la fin :

Je suis un peu déçu par le manque de solutions diplomatiques du jeu, il s’éloigne vraiment des autres épisodes de la série. Mon pacifisme consiste à exploiter les mécaniques du jeu pour conserver le nombre de PNJ tués à zéro, mais ce n’est pas vraiment diplomatique.
Dans les anciens Fallout, vous aviez de nombreuses alternatives au combat, que ce soit par l’infiltration, le dialogue ou le crochetage d’une porte dérobée. Sans compter que les meurtres réalisés par les compagnons de Fallout 3 et New Vegas ne comptaient pas dans votre nombre de kill.

Source: Source
stopwatch 8 min.