[Apple] L’App Store a généré 20 milliards de dollars en 2015

Business

Par Elodie le

La boutique d’applications en ligne d’Apple est une véritable machine à cash pour la firme. Durant la seule période des fêtes, soit deux petites semaines, elle lui a rapporté 1,1 milliard de dollars. De quoi passer un joyeux Noel.
apple_app_store_record_milliards_2015

Apple enchaîne les records avec une facilité déconcertante et affiche une santé financière insolente. La firme de Cupertino a (encore) annoncé des profits record dans un communiqué en date du 6 janvier.

La frénésie d’achats de ses clients entre la semaine de Noël et du jour de l’an lui a ainsi permis de pulvériser un précédent record : 1,1 milliard de dollars ont été engrangés sur l’App Store, avec pour point d’orgue la journée historique du 1er janvier 2016 avec 144 millions de dollars dépensés. Apple aurait compté pour 49,1% des activations de nouveaux appareils le jour de Noël.

Philipp Schiller, vice-président marketing mondial s’est réjoui que ses clients aient profité des « incroyables » app et achats in-app proposés sur la boutique en ligne, dépensant plus de 20 milliards de dollars sur toute l’année.

Néanmoins, la croissance des revenus liés aux applications serait en train de ralentir. Si en 2014 elle était encore de 50 %, elle serait passée à 40 % en 2015.

Le directeur financier remercie les développeurs qui ont su mettre leur génie au service des clients. Il faut dire qu’avec 30 % de commission reversée, Apple peut prétendre à 6 milliards de recettes…

Depuis 2008, 40 milliards de dollars auraient été reversés aux développeurs. Par ailleurs, la firme se targue d’être pourvoyeur d’emplois avec 1,9 million de créations et maintiens de postes rien qu’aux États-Unis. 1,2 million d’emplois en Europe et 1,4 en Chine seraient dus à l’écosystème des applications iOS, selon une étude du Progressive Policy Institute… financé en partie par la firme.

Les jeux, les réseaux sociaux ainsi que le divertissement seraient les catégories les plus populaires sur l’App Store.

Avec ce chiffre affolant, Apple peut se targuer d’être plus rentable que la boutique d’applications de Google, le Play Store. Comme le rapporte Les Échos à partir de chiffres fournis par la société d’analyse App Annie, avec plus d’applications proposées sur sa plateforme, Google réaliserait des revenus bien inférieurs à son concurrent.