Ce joueur finit Spelunky sans tuer personne, pas même les boss

Par Corentin le

Spelunky

Je crois qu’on a trouvé un équivalent au défi de l’aubergine en terme de difficulté dans Spelunky. Durant la run du jeu de l’AGDQ, Derek Yu, son créateur, s’est demandé, comme ça, en passant, si quelqu’un avait déjà essayé de faire une run sans ramasser d’argent et sans tuer personne. Évidemment que non, personne n’avait essayé. Mais maintenant qu’il en a parlé, c’est fait.

Et notre héros se nomme krille71. Il est parvenu à finir Spelunky jusqu’en enfer sans tuer personne et sans ramasser le moindre dollar. Vous l’aurez compris, ça signifie qu’il est même parvenu à épargner les boss, ce que je ne pensais pas possible pour être tout à fait franc.

Il faut savoir que pour aller en enfer, un joueur doit nécessairement acheter un Ankh au marché noir. Sans argent, il le volera, se mettant tous les marchands du jeu (armés jusqu’aux dents) sur le dos. Il devra également obtenir le Necronomicon, seul moyen d’ouvrir les portes de l’enfer. Mais cela déclenche nécessairement l’apparition d’un boss, Anubis II, qui vous suivra tant que vous ne l’aurez pas battu. Ce n’est pas grave ! Il suffit de faire en sorte qu’un autre boss, Olmec, le tue à votre place et le tour est joué !

Spelunky pacifist

Mais ce n’est pas fini, car pour aller en enfer, il faut également monter sur la tête d’Olmec qu’on aura au préalable fait couler dans la lave, mort qui vous sera créditée si cela lui arrive. Aucun souci, il suffit de ne pas aggro Olmec et le remplacer par deux blocs de pierre pour passer la porte. Enfin, l’épineuse question du boss de fin, King Yama. Impossible de le tuer de ses propres mains dans cette run pacifiste. Il faudra donc embarquer sa tête avec soi et la placer délicatement contre un piège à pointes qui fera le sale boulot à votre place. Ce n’est pas vous qui l’aurez tué, c’est un accident !

Spelunky Pacifiste Yama

Pour prouver son haut fait, krille71 s’est suicidé juste avant de passer la porte le menant à la fin du jeu afin d’avoir ses stats et notamment, le nombre de meurtres dont il est responsable. En l’occurrence, aucun. Vous remarquerez qu’il est également parvenu à respecter son voeu de pauvreté.

Spelunky Pacifist Stats

Décidément, Spelunky n’est pas un de mes jeux favoris pour rien.

> Via Kotaku

stopwatch 2 min.