DARPA a mis au point une puce de communication qui ne peut pas être brouillée

Général

Par Antoine le

Que ce soit les missiles, les drones ou d’autres appareils qui sont contrôlés à distance, tous ces appareils utilisent des ondes pour communiquer, si bien que prendre le contrôle de ces ondes fait maintenant partie intégrante de la guerre. Il ne s’agit pas simplement d’empêcher l’ennemi d’émettre sur certaines fréquences mais aussi de faire en sorte de pouvoir émettre sur les mêmes fréquences que l’ennemi sans être gêné. C’est ce que l’on appelle l’Electronique Warfare (EW), ou guerre électronique en français.

ElectroMagnetic-619-316

Les deux puissances les plus proches des USA dans ce domaine sont surement la Chine et la Russie, deux armées qui comptent parmi les plus puissantes de la planète. C’est dans l’optique de garder une longueur d’avance même par rapport à ces pays que DARPA a développé une puce capable de convertir un signal analogique en un signal numérique en un temps record.

Cette nouvelle puce serait capable de traiter près d’un To d’information chaque seconde sur des bandes de spectre plus larges que ce dont est capable la génération actuelle. Selon les informations données par DARPA, cette puce serait capable de traiter l’information 10 fois plus vite que ce qu’est capable de faire la génération actuelle de puce. Cette puce va aussi beaucoup plus vite que les équipements de brouillage et de protection contre le brouillage actuellement en service.

Selon DARPA, le seul problème dont la puce souffrirait encore serait la taille de sa gravure, et donc sa consommation électrique. L’agence américaine serait déjà en train de travailler à une gravure en 14 nm ce qui diminuerait la consommation de la puce par deux sans impacter ses capacités.

Source: Source