Hyperloop Transportation Technologies lance la construction de son circuit de test

Gadget

Par le

La course pour être le premier à tester ce nouveau mode de transport commence. Depuis que Elon Musk, le PDG de Tesla, a dévoilé ce nouveau mode de transport, les équipes s’affrontent sous les bannières d’entreprises ou d’universités.

hm-sec2-left

Le mois dernier, une autre entreprise, Hyperloop Technologies avait annoncé avoir acheté du terrain pour construire là encore un circuit de test, nous vous indiquions dans un autre article que les premiers “tubes” de ce circuit étaient d’ailleurs arrivés sur le terrain en question, au nord de Las Vegas.

Toutes ces nouvelles font écho à l’intérêt grandissant de certaines entreprises pour ce moyen de transport. D’autant plus que la semaine prochaine, SpaceX, la société dernière les Falcon 9, donnera le départ d’une compétition de deux jours pendant lesquels des dizaines d’équipes d’étudiants et d’universités s’affronteront. Ces équipes doivent présenter le meilleur projet / design Hyperloop, sachant que les gagnants remporteront 50 000 dollars et la chance de travailler avec SpaceX et Hyperloop Technologies pour tenter de faire de leur projet une réalité.

Cependant, c’est une autre entreprise qui nous intéresse aujourd’hui : Hyperloop Transportation. Cette start-up ne prend pas part directement à la compétition lancée par Elon Musk et ne la finance pas non plus. En revanche, elle sponsorise tout de même certaines des équipes qui prendront part à cette compétition.

C’est cette entreprise qui vient d’annoncer avoir reçu les autorisations nécessaires pour construire son propre circuit de test. La encore, le but de l’entreprise est d’être la plus rapide à mettre au point un prototype fonctionnel pour devenir leader sur un marché qui n’existe pas encore.

Pour rappel, ce moyen de transport proposerait aux gens de se déplacer dans des capsules elles mêmes placées dans des tuyaux. Ces capsules pourraient aller à plus de 1200 Km/h, reliant Los Angeles à San Francisco.

Source: Source