Le Super Bike, un vélo connecté qui a sacrément la classe

Evénement

Par Henri le

Il n’y avait pas que des smartphones et des tablettes lors de ce Mobile World Congress. Les « ridables » ont aussi attiré l’attention !

64f9bd109d5bebdc814057dd5500e

Vu le nombre d’objets connectés sur le marché, il était étonnant de ne pas voir le monde du vélo s’y mettre aussi. C’est désormais le cas avec Le Super Bike, présenté par la marque LeEco qui a profité du salon Barcelone pour présenter sa monture hors de ses frontières chinoises.

Et le tout a une sacrée allure. Le cadre mélange aluminium et fibre de carbone, des matériaux éprouvés contre les intempéries qui ont également l’avantage d’être légers. Sur le guidon, on retrouve un écran qui fait bien évidemment penser à un smartphone. Ça tombe bien, il dispose d’un hardware similaire puisqu’on y retrouve un processeur quadcore cadencé à 1,3 GHZ qui embarque 4 Go de RAM. Le système d’exploitation, nommé « Bike OS » permet d’avoir accès à sa vitesse et toute sorte de statistiques sur son parcours. Vous pouvez également profiter de la musique par haut-parleur ou via un casque Bluetooth. Vous pouvez aussi recevoir et envoyer des messages et passer des appels grâce à, une connexion 4G.

Superbike

On retrouve un capteur d’empreintes qui peut bloquer à la fois l’écran et les roues. Rassurez-vous, ces dernières se débloquent automatiquement avant que la batterie ne tombe en rade. Vous pourrez la recharger grâce à un chargeur ou en pédalant. Cerise sur le gâteau, deux lasers s’activent lorsque la luminosité baisse. Ils créent deux lignes parallèles au sol et rappellent aux automobilistes de garder une certaine distance lors des dépassements. Vous l’aurez compris, c’est une machine plutôt bien conçue. Vendu 800 euros en Chine, LE Super Bike pourrait bien être commercialisé aux États-Unis.

On est aussi intéressé, messieurs !