Bentley : Un majordome holographique pour le futur de la voiture autonome

Automobile

Par Henri le

Bentley est une des marques d’automobiles les plus luxueuses de la planète. Alors quand elle réfléchit au futur de la voiture, elle ne le fait pas à moitié.

bentley-logo-black

Les amateurs de belles carrosseries le savent bien, Bentley rime avec luxe absolu. Et lorsque les designers de la firme se mettent à imaginer ce que sera la voiture du futur, cela donne de sacrés concepts.

C’est notamment le cas du travail de Stefan Sielaff, designer en chef de la firme, qui a récemment exposé son travail lors d’une conférence londonienne. Selon lui, l’avènement des véhicules autonomes va chambouler la vision du placement dans la voiture.

« Nous avons eu l’équivalent de la voiture autonome ces 100 dernières années, du point de vue du passager du siège arrière, disposant d’un chauffeur. »

03E8000008384708-photo-bentley-voiture-du-futur

Sielaff estime que le placement avant et arrière va connaitre une révolution. Certains véhicules devraient proposer un seul espace, où les passagers se feront face. Ce nouvel endroit pourrait vite devenir l’équivalent d’un petit salon pour les véhicules de très haut standing. La marque a d’ailleurs imaginé y intégrer un petit majordome holographique, qui répondrait aux demandes des passagers.

« Le mode de vie va changer de manière spectaculaire au cours des 20 prochaines années. Les trois quarts de la population mondiale vivra dans des mégalopoles. Je suis plutôt convaincu que tout le monde sera assis dans les transports publics, mais il y aura toujours de la demande pour des moyens de transport privés, en particulier pour les riches clients. Peut-être que ces derniers seront membres d’un club de transport rapide, et que de nombreux modes de transports autonomes vont se développer. Nous jouons sur cette corde-là. (via Clubic) »

Il n’y a plus que quelques dizaines d’années à attendre, et quelques centaines de milliers d’euros à économiser !

3 réponses à “Bentley : Un majordome holographique pour le futur de la voiture autonome”

  1. Les gadgets de conforts électroniques deviennent très vites ringards. Pour Bentley comme pour Renault.
    Les ordi de bords mettent un moment à être développés, avec un budget forcément moindre que pour les interfaces des leaders Apple/Google, et au moment ou ils sortent ils ne sont déjà pas au niveau de ce que tout le monde à déjà dans sa poche depuis un moment. Même très loin.
    Alors même pas au bout de 2 ans, tandis que la voiture roule toujours très bien, les gadgets électroniques font vraiment super camelote. Bentley ou pas.
    Google/Apple vont vraiment trop vite en apportant de nouveaux usages et en inventant de nouveaux besoins. C’est impossible pour une marque non-spécialiste de suivre, et ce qui ne suit pas n’est vraiment pas cool.
    Au final tout ce qu’on veux c’est un moyen d’interfacer facilement son ordinateur de poche avec la voiture.
    Juste un support du sans fil, une prise usb, et un écran tactile déporté suffit.
    Et c’est a peu près valable pour tous les domaines (comme pour les écrans passagers dans les avions, les TV connectées, les frigos bidons, etc…).

    Au final une 4L de 1985 avec un adaptateur allume cigare / USB m’apportera plus de confort connecté que l’hologramme à la con de la Bentley.

    • Tu résumes très bien ce que je me dis depuis quelques temps. Je viens de racheter une voiture et le mec m’a dit “par contre j’ai pas le GPS…”, ce à quoi j’ai répondu “Pas grave, j’ai mon téléphone.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *