[Mariage Orange-Bouygues Télécoms] L’État aurait donné son feu vert

Business

Par Elodie le

La date fatidique du 31 mars approche à grands pas et l’accord se précise un peu plus. Le ministère de l’Économie aurait donné son aval au mariage entre Bouygues Télécoms et Orange, laissant la filiale prendre 12 % du capital de l’opérateur historique.

état-feu-vert-rachat-bouygues-orange

Plus rien ne semble s’opposer à la procédure de rachat de Bouygues Télécoms par Orange, le ministère de l’Économie permettant Bouygues se saisit de 12 % du capital d’Orange, rapporte BFM Business.

L’État aurait donc assoupli sa position puisqu’il ne souhaitait pas voir Bouygues Télécom détenir plus de 9 % du capital de l’opérateur historique avec une clause de standstill sur trois ans, empêchant la filiale de monter au capital d’Orange durant ce laps de temps.

Aujourd’hui détenteur de 23 % du capital d’Orange, l’État ne souhaite pas voir sa participation passer sous la barre des 20 % afin de rester l’actionnaire majoritaire et conserver une minorité de blocage. Martin Bouygues, qui vise les 15 % de participation, devra donc grappiller les 3 % restant par l’acquisition de titres sur le marché.

macron-accord-rachat-bouygues-télécoms-orange
Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, devait recevoir le patron d’Orange, Stéphane Richard, puis celui de Bouygues Télécom, Martin Bouygues afin d’évoquer les questions relatives à l’emploi, l’investissement après la fusion, mais aussi le sujet de la participation de l’État.

Concernant le partage, les négociations semblent plus ou moins avancées, si ce n’est finalisées. Orange doit se séparer de 6 milliards d’actifs pour obtenir l’aval de l’Autorité de la concurrence.

À Free les fréquences 2G à 4G, le réseau et une partie des 300 boutiques détenues en propre par BT, une cinquantaine environ. À SFR, la majorité des abonnés mobile et fixe de Bouygues Télécoms, Patrick Drahi, le boss de Numericable/SFR, étant prêt à poser 4 milliards d’euros sur la table pour s’offrir ce cadeau de mariage.

Si le partage semble acté, les négociations autour de son prix n’auraient toujours pas abouti. Il leur reste donc une semaine pour tomber d’accord.

Source: Source