Pure Cool Link : Dyson lance un purificateur d’air connecté

Gadget

Par Henri le

La maison devient de plus en plus connectée, et Dyson entend bien toucher sa part du gâteau. La marque vient ainsi de lancer une nouvelle gamme de purificateurs d’air.

dyson-pure-cool-link

Après les aspirateurs, les ventilateurs et les sèche-mains, la marque Dyson va s’attaquer à l’air que nous respirons chez nous. C’est dans cette optique que la marque a présenté le Pure Cool Link.

Partant du postulat que nous passons 90 % de notre vie en intérieur, et que l’air de nos appartements est plus pollué (jusqu’à 5 fois) que celui de l’extérieur, les ingénieurs ont décidé de développer un système qui permet d’éliminer 99,95 % des allergènes polluants. L’air purifié est ensuite rejeté dans la pièce.

Purificateur-air-Dyson-Pure-Cool-Link_situ-1500x960

Les bâtiments modernes sont souvent construits pour être le plus étanches possible, afin de retenir la chaleur et de réduire les nuisances sonores. Ces constructions retiennent les particules fines, potentiellement dangereuses, à l’intérieur. Les purificateurs aident à combattre cette pollution intérieure.

« Nous pensons que l’air extérieur est pollué, mais l’air à l’intérieur de nos logements peut être bien pire. Pour pallier à ce problème, les ingénieurs Dyson ont développé un purificateur qui élimine automatiquement les allergènes, les odeurs, et les polluants provenant de l’air intérieur, en fournissant des données en temps réel sur la qualité de l’air. » James Dyson

La marque annonce que les particules, captées par l’action combinée d’un filtre HEPA en fibre de verre et une couche de charbon actif, sont aussi petites que 0.1 micron. Un mode automatique permet de détecter la qualité de l’air et d’adapter le niveau de filtration en conséquence, mais vous pouvez bien sûr le piloter à distance via votre smartphone.

dyson-pure-cool-link-8

Il sera disponible dans le courant du mois de mai en deux versions. Le petit modèle coutera 499 € et le modèle « tour » s’élèvera à 579 €.