[On passe une semaine avec le HTC Vive] Chapitre 2 : La prise en main

Réalité Virtuelle

Par Henri le

Le casque de réalité virtuelle signé HTC est arrivé hier matin dans nos locaux. Nous allons autopsier le produit pendant toute la semaine, à raison d’une thématique traitée par soir. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la prise en main.

cof

Après avoir mis en place toute l’installation (ce que nous avons détaillé dans le premier chapitre), il est désormais temps de nous intéresser à l’ergonomie et la prise en main générale du produit.

Nous avons pu voir que le matériel proposé par HTC respire la qualité. Le casque reste malgré tout imposant, et on était légitimement en droit de se demander si son poids pouvait être fatigant à la longue. Ce n’est pas le cas, même si cette technologie n’est pas encore idéalement conçue pour les très longues sessions.

HTC-vive-face-interface-1-e1459819967395

L’attache derrière la tête est bien pensée, et la partie frontale de l’écran ne pèse pas sur le nez. Cela dépendra bien sur des morphologies de chacun, mais on s’habitue assez vite à l’avoir sur le visage. On pourra peut-être noter un très léger jeu sur les nez les plus aquilins ou en bec d’aigle ce qui nécessitera de mieux le serrer autour du crâne. Le coussinet qui entoure les yeux est agréable, mais a évidemment tendance à tenir chaud. Les peaux les plus claires noteront une tache rouge (temporaire) autour de ces derniers après une utilisation prolongée. La bonne répartition du poids permet de se retourner brusquement sans avoir l’impression d’être emporté par ce dernier.

P1060194

Pas grand-chose à signaler concernant les capteurs lasers qui reconnaissent rapidement les différemment éléments du dispositif. En revanche, il faudra parfois recalibrer la salle, ce qui ne prend pas plus de trois minutes.

On peut en revanche pester un peu plus sur le fil qui lie l’arrière du casque au boitier. Il est certes nécessaire, et mesure une bonne taille (4 mètres), mais s’emmêle encore trop dans les pieds. Cela peut devenir gênant dans les titres qui poussent à l’exploration. On serait presque tenté de l’attacher le long du corps, mais il se ferait sentir. Il n’y a pas de quoi non plus gâcher son plaisir, étant donné que beaucoup d’expériences sont encore assez contemplatives. On a donc tendance à chevaucher le câble sans s’en rendre compte.

P1060201

Il faut aussi évoquer les deux manettes/pointeurs de ce HTC Vive, qui le différencie d’ailleurs de ses concurrents. L’occasion de souligner l’excellent travail de HTC dans ce domaine. En plus d’être agréable à prendre en main, leur détection est quasiment parfaite. Vos mouvements, aussi anecdotiques soient-ils, sont toujours reconnus, ce qui laisse présager du meilleur pour les futures applications.

P1060193

L’économie de bouton est appréciable, et le large trackpad qui orne les deux manettes les remplace avantageusement. En jeu, ce cercle peut se diviser en plusieurs parties, et donc offrir la possibilité d’effectuer différentes actions. Un petit point blanc vous indique ou se trouve votre doigt, et limite clairement les erreurs de manipulation. La gâchette située à l’arrière ravira les joueurs de FPS.

P1060192

Un des aspects les plus convaincants réside dans l’interaction des deux pointeurs entre eux. Recharger un fusil à pompe ou bander un arc en effectuant un mouvement réaliste favorise grandement l’immersion. Notamment, car ces « petites » séquences ne se résumaient qu’à la pression d’un bouton auparavant. Il reste toujours une marge de progression, mais vous l’aurez compris, c’est une belle réussite.

P1060204

Le logiciel SteamVR est simple à utiliser. Il vous suffit de cliquer sur l’icône VR de Steam pour le lancer. Votre matériel (casque, manettes et capteurs) passe au vert lorsqu’il est prêt à être utilisé. Vous pourrez également facilement le mettre à jour quand le petit pictogramme vous l’indique. Il faudra néanmoins redémarrer le logiciel. Il arrive que certains titres aient un peu de mal à se lancer, mais une fois encore, un redémarrage règle souvent le problème.

Un trickshot digne des plus grands !
Un trickshot digne des plus grands !

En définitive, le HTC Vive est un produit bien conçu et plutôt facile à prendre en main. Le casque est imposant, mais bien pensé. On regrette seulement la présence d’un câble certes long, mais parfois gênant. Les manettes sont en revanche un des grands atouts du Vive, puisque leur grande précision renforce clairement l’immersion. On est face à un produit bien fini, ce qui n’empêche pas d’imaginer facilement des améliorations pour les années à venir. À demain pour la suite du test !