L’identité de l’inventeur du Bitcoin enfin dévoilée

culture geek

Par Elodie le

Cette fois ci, il semblerait que ce soit la bonne puisque c’est le principal intéressé qui a révélé être le véritable créateur du Bitcoin, mettant fin à un mystère de plusieurs années.

identité_inventeur_bitcoin_dévoilée

Craig Steven Wright. C’est donc bien cet Australien de 45 ans basé à Sydney qui est le véritable inventeur de la monnaie décentralisée Bitcoin créée en 2009, comme le révélait déjà Wired et Gizmodo en décembre dernier, après une longue enquête.Ce qui était apparu comme un ultime hoax pour de nombreux médias spécialisés n’en était pas un.

C’est Wright en personne qui en a fait la révélation à la BBC mais aussi aux magazines The Economist et QG. C’est bien lui derrière le mystérieux pseudonyme de Satoshi Nakomoto qui alimente les spéculations depuis de nombreuses années.

En 2014, le magazine Newsweek pensait avoir trouvé l’inventeur du Bitcoin en la personne d’un Américain d’origine japonaise âgé de 64 ans. Le New York Times penchait quant à lui pour Nick Szabo, alors que le New Yorker pensait trouver Satoshi Nakomoto derrière l’irlandais Michael Clear ou le finlandais Vili Lehdonvirta, rapportait Les Échos.

À l’époque, Wired affirmait être en possession de plusieurs preuves remontant à Wright, dont un blog, supprimé depuis, sur lequel il évoquait le bitcoin un an avant sa création et demandait qu’on le contacte par message chiffré via une clé publique PGP liée au nom de Satoshi Nakomoto. Sa collaboration avec David Kleiman, un analyste informatique américain décédé en 2013, était censée donner du crédit à cette hypothèse puisque Kleiman était l’auteur d’un document évoquant un fonds d’affectation spéciale, baptisé « Tulip Trust », contenant 1,1 million de bitcoins, soit le montant exact censément possédé par Satoshi Nakomoto.

Aujourd’hui, Wright n’est pas venu les mains vides. Pour étayer ses révélations, il s’est muni de preuves techniques : lors de sa rencontre avec la BBC, il a ainsi signé plusieurs messages avec des clés cryptographiques conçues aux prémices du développement du Bitcoin et portant la marque de Satoshi Nakomoto. Ces clés sont liées à des blocs de bitcoins connus pour avoir été créés ou « exploités » par Satoshi Nakomoto.

Par ailleurs, des membres éminents de la communauté Bitcoin et de l’équipe de développement originelle ont confirmé les aveux de Craig Wright. Ce dernier publiera d’autres informations permettant à d’autres cryptographes de vérifier son identité.

Pourquoi de telles révélations aujourd’hui, après des années de secret ? « Il y a beaucoup d’histoires sorties qui ont été inventées, et je n’apprécie pas cela quand des gens auxquels je suis attaché sont blessés », a-t-il confié à la BBC. « Je préférais ne pas le faire, je veux travailler, je veux continuer à faire ce que j’ai envie de faire. Je ne veux pas d’argent, Je ne veux pas être célèbre, Je ne veux pas qu’on m’admire. Je veux juste qu’on me laisse tranquille ».

Le bitcoin est désormais une monnaie communément utilisée : de plus en plus de service, notamment Steam, acceptent le bitcoin. Il y a actuellement 15,5 millions de bitcoins en circulation, d’une valeur d’environ 449 $ (environ 390€) chacun.

Source: Source