Une technologie peu coûteuse pour propulser Hyperloop

Gadget

Par Olivier le

Petit à petit, Hyperloop devient une réalité. Le concept de train à très grande vitesse rêvé par Elon Musk n’en est évidemment qu’à ses balbutiements, mais les technologies commencent à se mettre doucement en place.

Une des deux start-ups les plus engagées dans ce projet fou, Hyperloop Transportation Technologies, a annoncé avoir pris une licence d’une technologie baptisée « lévitation magnétique passive », afin de propulser un prototype. Le système est qualifié de « plus économique et plus sûr » que la lévitation magnétique régulier, dite aussi maglev — c’est celle qui est utilisée dans certains pays européens et en Chine.

Ce système appelé Inductrack a été mis au point dans les années 2000 par Richard Post. Il combine des aimants intégrés aux pods à une structure métallique qui ne nécessite pas beaucoup d’énergie. En cela, il est effectivement bien moins complexe et coûteux que le maglev, qui nécessite une infrastructure lourde. Il n’est plus nécessaire d’alimenter les stations intermédiaires sur le parcours de l’Hyperloop, explique Bibop Gresta le directeur des opérations, dans le communiqué.

Hyperloop Transportation Technologies a récemment scellé un accord avec la Slovaquie afin d’explorer la possibilité d’expérimentations de la technologie en Europe.