Capcom reconnait quand même avoir bâclé Street Fighter V

Par Corentin le

Street Fighter V-5

Le lancement de Street Fighter V aurait difficilement pu se passer plus mal. Entre contenu rachitique, serveurs capricieux et difficulté à régler le problème des ragequitters, l’image du roi des jeux de combat en a pâti et les ventes sont loin d’avoir été à la hauteur des attentes de Capcom.

Mais au moins, l’éditeur regrette, comme il l’a montré lors de la dernière réunion des investisseurs. Voici ce que Kenzo Tsujimoto, le président, a dit, rapporté par MCV.

« Certains aspects de Street Fighter V avaient besoin d’être peaufinés, comme le manque de contenu et les problèmes de serveurs au lancement. […] Par conséquent, nos pensons qu’il vaudrait mieux prendre un peu plus de temps pour le développement qu’avant »

Oui Capcom, il faudrait oui. Ça serait bien.

Toutefois, il aurait peut-être y penser avant, car le risque maintenant c’est de manquer le tournant que connaît l’eSport aujourd’hui. Parce que si Street Fighter V ne parvient pas maintenant à creuser son trou dans ce marché en pleine explosion, je pense que le genre du jeu de combat dans son intégralité risque de subir une nouvelle traversée du désert, comme avant le revival du genre grâce à Street Fighter IV.

> Via VG 24/7
> Notre test de Street Fighter V

stopwatch 1 min.