Pour les tricheurs d’Overwatch, la sentence sera comme dans Koh-Lanta : irrévocable

Par Corentin le

Koh Lanta

Ce week-end, Blizzard a clarifié sa position concernant les tricheurs sur son prochain shooter en arène Overwatch. En effet, il a été constaté que certains joueurs utilisaient des logiciels tiers pour améliorer leurs performances en jeu durant la bêta, ce qui n’est pas très Charlie.

Pour lutter contre ce fléau, le développeur ne va pas y aller par quatre chemins. L’exclusion définitive sera la punition qui vous attend si vous trichez dans Overwatch. Ah oui, on est loin de la mollesse de Capcom avec les ragequitter de Street Fighter V.

« Si un joueur est surpris à tricher ou à utiliser des hacks, des bots ou tout autre logiciel tiers qui lui donne un avantage injuste, il sera banni de manière permanente du jeu. Arrêt complet. La triche ne pénalise pas seulement l’esprit du fair-play sur lequel tous nos projets se basent, mais ils réduisent l’amusement des autres. Bien que nous ne pensons pas faire savoir publiquement quand des comptes seront fermés à cause de triche ou de l’utilisation de programmes non autorisés, nous devons et allons continuer à surveiller les mauvais comportements sur Overwatch, ainsi que prendre les décisions qui permettront de préserver l’intégrité du jeu. »

Un bouton « report » sera intégré au jeu. Il sera également possible d’envoyer un mail à hacks@blizzard.com pour dénoncer un comportement louche.

Blizzard donne également quelques recommandations avant d’immédiatement crier au tricheur. J’aime particulièrement le dernier point abordé :

« Enfin, certains joueurs sont simplement très bons aux jeux de tirs à la première personne. »

Eh oui. Des fois c’est juste ça.

Overwatch sera disponible le 24 mai prochain sur PC, PS4 et Xbox One.

stopwatch 4 min.