Apple a bien tenté un rapprochement avec Time Warner

Business

Par Elodie le

La firme à la pomme aurait approché de manière totalement informelle le groupe de médias Time Warner afin d’envisager d’éventuels partenariats entre les deux firmes autour la vidéo mais aussi une offre de rachat. Face à la chute des ventes de l’iPhone, Apple n’a pas d’autres choix que de diversifier son offre.

apple_rapprochement_time_warner
crédits : DR

Visite de simple courtoisie pour parler partenariat ou préliminaires avant offre de rachat ? Quoi qu’il en soit, le Financial Times se fait l’écho d’une rencontre au siège de Time Warner entre Eddie Cue, vice-président en charge des logiciels et des services en ligne au sein d’Apple (iTunes, Apple Music et iCloud), et Olaf Olafsson, directeur stratégique de Time Warner.

Une rencontre où il a été question de partenariats éventuels entre les deux firmes autour de la vidéo et des contenus. Time Warner, fort d’une capitalisation boursière de quelque 60 milliards de dollars, détient dans son giron des pépites telles que la chaîne câblée HBO (Game of Thrones, True Detective, The Wire et consort), DC Comics, les studios de cinéma Warner Bros et New Line Cinema ou la chaine CNN.

Les discussions auraient dérivé de manière informelle vers une possible offre de rachat, que nous évoquions en janvier dernier. Si informelle que les deux patrons Tim Cook et Jeff Bewkes n’en ont pas eu écho, indique le quotidien britannique.

Toutefois, la perspective d’un tel rapprochement est intéressante, mais aussi significative de la nécessité d’Apple de diversifier son offre face à la chute annoncée des ventes d’iPhone et la baisse du cours de son titre.

Déjà producteur de contenu vidéo (avec Will.i.am et Vice), Apple chercherait « des actifs spécialisés dans le contenu depuis plusieurs mois », assure un banquier d’affaires travaillant pour Apple et dont le FT rapporte les propos. Pour cela, Cupertino serait prêt à investir « plusieurs centaines de millions de dollars ».

Mais pas de quoi inquiéter Amazon Prime (Transparent, Mozart in the jungle) ou Netflix (House of Cards, Daredevil, Orange is the new black) qui font figure de leader dans le secteur avec des séries aussi cultes que récompensées.

Avec Time Warner dans son giron, l’affaire aurait été toute autre. Mais le groupe a déjà éconduit nombre de prétendants, dont le milliardaire australien Rupert Murdoch.