Apple : Les gens auraient honte d’utiliser Siri en public

Apple

Par Henri le

Disponible depuis le iPhone 4S, l’assistant vocal Siri fut un des gros arguments marketing de Apple en 2011. Mais les clients semblent gênés par son utilisation.

VIDEO-D-couvrez-un-rap-avec-Siri-l-assistant-personnel-de-l-iPhone-172826

Il y a quelques années de cela, avoir un assistant vocal sur son smartphone était le nec plus ultra. Une fois n’est pas coutume, Apple avait frappé un grand coup en présentant Siri, une version assez aboutie de la chose. Pourtant, son utilisation reste assez anecdotique. Du moins en public.

Cette étude de Creative Strategies basée sur 500 Américains le prouve avec les chiffres. En effet, on y apprend que 98 % des propriétaires d’iPhone se sont servis de Siri au moins une fois et que 70 % l’utilisent de manière sporadique. Fait étonnant : seuls 3 % d’entre eux osent s’en servir en public. Mais l’endroit où l’on est le moins enclin à l’utiliser reste le travail.

Une statistique assez étrange quand on voit le nombre de personnes qui passe des coups de fil (avec un volume parfois élevé) dans la rue. Il semblerait donc que l’intelligence artificielle d’Apple les dérange.

Une sorte de honte que l’on retrouve avec les autres logiciels du genre, mais pas dans les mêmes proportions. En effet, « Ok Google » est tout de même quatre fois plus utilisé que son concurrent.

AppleSiri1TNW-1200x651

On remarque en revanche que les gens n’ont aucun mal à s’en servir en voiture. C’est en effet un moyen plus sûr que d’utiliser ses mains qui devraient se trouver sur un volant. Même constat pour la maison, où nous sommes plus à l’aise pour parler avec le logiciel.

Peut-être que cette gêne disparaîtra avec le temps, lorsque ces assistants auront perdu l’aspect robotiques qui les caractérise encore.