La vente de Yahoo se précise

Business

Par Elodie le

Yahoo ! préparerait la vente de ses actifs, parmi lesquels les activités historiques du groupe. Un camouflet pour sa CEO Marissa Mayer.

yahoo_vente

En début de mois, Marissa Mayer en était encore à demander un sursis de trois ans pour mettre en œuvre son « plan stratégique » devant remettre Yahoo ! sur les rails de la croissance. Le scénario pourrait bien être tout autre si l’on en croit les dernières rumeurs provenant de la Silicon Valley.

En effet, le groupe se préparerait à une cession de tout ou partie de ses actifs, dont « l’ADN » du groupe dixit Marissa Mayer : ses activités en ligne (moteur de recherche, sites et régie publicitaire). Une quarantaine de sociétés auraient signé un accord de confidentialité et fait part de leur intérêt pour faire main basse sur certaines branches du groupe, rapporte le Wall Street Journal.

Dans une lettre envoyée aux candidats potentiels, Yahoo fixe au 11 avril la date butoir pour présenter leur offre préliminaire.

Outre Microsoft, qui est sortie du bois la semaine dernière et chercherait un ou plusieurs fonds d’investissement pour participer au rachat de Yahoo, l’opérateur Verizon, les groupes médias Times Inc et IAC mais aussi les fonds TPG ou le mastodonte KKR se seraient montrés intéressés. Certains par les activités en ligne de Yahoo, à l’image du géant Verizon qui s’est offert AOL en 2015 pour 4 milliards de dollars, d’autres par ses actifs asiatiques dans Alibaba et Yahoo Japan.

Un comité indépendant est à l’œuvre pour étudier les offres déposées.

Le ciel semble s’obscurcir un peu plus au dessus de la tête de Marissa Mayer, de plus en plus marginalisée au sein de la firme qu’elle dirige encore. Elle pourrait ainsi assister, impuissante, au démantèlement pièce par pièce de son groupe et se retrouver aux manettes d’une coquille vide. Mais pour combien de temps encore ?

En cas de rachat, son sort semble scellé puisqu’elle n’a plus le soutien des principaux fonds d’investissement activistes.

En évoquant le groupe, Eric Jackson, le responsable de SpringOwl, l’un des fonds de Yahoo, estimait qu’il est devenu le « même genre d’entreprise qu’AOL l’était ». Concernant Mayer et son bilan ? « Hormis une apparition d’une heure avec Charlie Rose [journaliste et présentateur Tv, NDLR], il y a peu à retenir », a-t-il lancé.

Starboard Value, le fonds activiste et actionnaire de Yahoo à hauteur de 0,75 %, a déjà demandé implicitement le remplacement de la CEO dénonçant « l’attitude dédaigneuse » de Marissa Mayer et de Maynard Webb, président du Conseil d’administration de Yahoo. La semaine dernière, le fonds annonçait son intention de réclamer le remplacement de l’intégralité du conseil d’administration lors de la prochaine assemblée générale.

Source: Source