Les pires mots de passe sur LinkedIn

Sur le web

Par Elodie le

Le site LeakedSource dévoile les mots de passe les moins sécurisés du réseau social professionnel LinkedIn.

mot-de-passe-sécurité-linkedin

En mai dernier, Motherboard révélait que LinkedIn avait été piraté en 2012, laissant quelque 117 millions d’identifiants (email + mots de passe) dans la nature.

Aujourd’hui Leaked Source, à l’origine des révélations sur le hack de quelques 71 millions d’identifiants Twitter, révèle les mots de passe les moins sécurisés de LinkedIn.

Pour Twitter, il a été démontré que la sécurité des serveurs de la firme n’était pas en cause. Toutes les données subtilisées l’ont été depuis le navigateur web — Chrome et Firefox — des victimes dont l’ordinateur a été infecté par des logiciels malveillants. Ces malwares envoyaient ensuite les mots de passe, adresses email et identifiants enregistrés par l’internaute sur son navigateur, y compris ceux de Twitter.

Si les pirates ont pu subtiliser autant d’identifiants, c’est à cause de la faible sécurité des mots de passe utilisés qui, en sus, n’étaient pas chiffrés ou hachés, puisque volée à la source.

Pour LinkedIn, il semble que ce soit de même. LeakedSource récense ainsi les mots de passe les plus utilisés sur la plateforme récemment racheté par Microsoft, et ce n’est pas du joli joli :

linkedin_mots_de_passe_sécurité

Comme à l’accoutumée, les mots de passe les plus utilisés sont aussi les plus simples à trouver : « 123456 » (dans 753 305 cas) « linkedin », « password » ou encore « 123456789 ». Avec tous ces piratages dévoilés en nombre à mettre sur le compte de la faille humaine, il est sidérant de constater que les internautes utilisent encore ce type de mots de passe éculés.