[Petit abécédaire de l’eSport] A comme (eSports) Academy

Par kitsuntsun le

Vivre de sa passion pour l’eSport, beaucoup de joueurs en rêvent, de nos jours. Malheureusement, jusqu’à présent, peu ont réussi à décrocher le Graal et le soutien d’un sponsor. De plus, pour pouvoir prétendre intégrer une équipe ou une structure dédiée à l’eSport, il ne suffit désormais plus d’avoir un compte Diamant sur League of Legends ! Gérer sa fan base via des principes de base de communication, savoir monter une vidéo pour du replay, etc. Les compétences demandées sont nombreuses : comme pour n’importe quel professionnel, le maître mot, c’est la polyvalence.

esport academy

Former cette nouvelle génération de joueurs, c’est le défi que s’est lancé l’eSport Academy. Ouverte en 2015 par ses trois fondateurs, Fabien Goupilleau, Helena Mastronicola et Cédric Rivière, elle offre la possibilité de développer ses capacités en tant que joueur, mais aussi de caster, de journaliste eSport, de manager, etc., suivant les affinités de chacun. Souhaitant lutter contre les clichés souvent liés aux amateurs de jeu vidéo, la formation s’attarde même à éduquer ses ouailles sur le plan nutritionnel. Fini l’idée que le progamer ne se nourrit que de pizza (même si on en convient, en tournoi, ça reste pratique) !

On peut d’ailleurs remarquer que la formation semble payer puisque sont régulièrement relayées sur Twitter les victoires en tournoi des élèves de l’Académie. De plus en plus nombreuses, on imagine déjà dans quelques années un vivier de jeunes diplômés s’écharpant au sein des ligues professionnelles… et pourquoi pas à l’international ?

Nos autres lettres :

– A comme (eSports) Academy
F comme comme France eSports, l’association
G comme Gotaga
C comme Corée du Sud
J comme Journal du l’Esport

stopwatch 2 min.