Dès septembre prochain, il ne vaudra mieux pas être en itinérance avec Free Mobile

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Free Mobile vient d’annoncer à ses clients que la connexion en itinérance sur le réseau d’Orange sera peu à peu bridée d’ici le mois de septembre prochain.

antennefreemobile

Le marché était simple : en attendant que Free Mobile finisse de déployer ses antennes 3G et 4G dans toute la France pour couvrir ses clients, la société de Xavier Niel pouvait utiliser le réseau 3G d’Orange. Cet accord d’itinérance portait uniquement sur les réseaux 2G (téléphonique) et 3G (data) depuis maintenant 6 ans. Et il va peu à peu s’arrêter, et ce, dès le début du mois de septembre prochain.

Un débit maximum réduit par quatre en download…

Free vient ainsi d’annoncer à ses clients qu’à partir de septembre prochain, Orange va brider les débits maximum en 3G des clients de Free Mobile en itinérance sur son réseau. Actuellement, et jusqu’au 31 août prochain, il est possible d’avoir des débits (très théoriques) de 21 Mb/s en download et de 11,5 Mb/s en upload en itinérance. Des débits maximums qui vont passer au 1er septembre 2016 à 5 Mb/s en réception et 448 kb/s en émission. Des débits qui seront encore plus réduits dans les mois qui suivent puisque les deux opérateurs prévoient des débits 1 Mb/s en réception et 448 kb/s en émission en 2017 et 2018, puis 768 kb/s et 384 kb/s en 2019 et enfin 384 kb/s en download et en upload en 2020. Ce n’est pas une surprise, en juin dernier Free Mobile annonçait déjà qu’il allait se désengager du réseau d’Orange.

… Mais une meilleure couverture de la part de l’opérateur

Autant dire qu’à partir de septembre prochain, il sera plus difficile que jamais de bénéficier de l’itinérance 3G d’Orange sur le réseau Free Mobile. Le quatrième opérateur se veut toutefois rassurant. Il indique ainsi qu’« il déploie depuis plus de 6 ans son propre réseau à l’échelle nationale en choisissant systématiquement le meilleur de la technologie. Ainsi, le propre réseau de Free couvre au 1er juillet 2016 85 % de la population en 3G et déjà 69 % de la population en 4G. Free poursuit de manière intensive le déploiement de son propre réseau avec pour objectif de couvrir la quasi-totalité de la population à terme ». Autrement dit, il y a de moins en moins de chance de passer en itinérance sur le réseau de Free Mobile.

Mais les abonnés de Free Mobile le savent bien, il y a une grosse différence entre la théorie et la pratique. Et 6 ans après l’arrivée de Free Mobile sur le marché, ses utilisateurs passeraient encore près de 30 % de leur temps en itinérance si l’on en croit l’application Free Mobile Netstat.