[Droit de diffusion] TF1 et M6 menacent les opérateurs

Business

Par Elodie le

Désireuses de rehausser le tarif des droits de diffusion accordés aux opérateurs pour proposer TF1 et M6 sur les box internet, les deux chaînes se sont vu opposer une fin de non-recevoir quant aux conditions proposées. Le bras de fer est désormais engagé. TF1 et M6 pourraient disparaître des offres triple play.

droit_diffusion_tf1_m6_opérateurs

La période de renouvellement des droits de diffusion est généralement l’occasion de passes d’armes et négociation tendues entre les chaînes, les opérateurs et la LFP (Ligue professionnelle de football) lorsqu’il s’agit de négocier les droits du foot.

TF1 multiplie ses prétentions par 10

En France, le renouvellement des droits de diffusion télé est généralement rodé. Mais cette année, le vent se lève.

Jusqu’ici, les droits de diffusion permettant aux opérateurs, Orange, Bouygues Telecom, Free et SFR, de proposer TF1 et M6 sur leur box respective s’élevaient à 10 millions d’euros/an. Pas cher payé a estimé TF1, quand un tiers des programmes sont visionnés depuis une box.

La fin du contrat arrivant à échéance à la fin de l’année TF1, toujours désireux de trouver de nouvelles sources de revenus alors que le marché de la publicité s’est tendu, a souhaité innover en proposant aux opérateurs de souscrire à un bouquet premium.

M6 suit le mouvement

Celui-ci comprend la diffusion de ses chaînes en 4K (TF1, HD1, NT1 et TMC), ainsi que le replay, l’enregistrement des émissions (NPVR) avec stockage numérique et le retour au début des programmes.

tf1_droit_diffusion_opérateurs

Problème, TF1 espère récolter 10 fois la mise de départ, tout opérateur confondu, soit 100 millions d’euros par an, rapporte BFM Business. Une pilule très difficile à avaler pour les opérateurs, qui n’ont rien demandé. Et les nouveaux appétits de TF1 aiguisent également ceux d’M6 qui aurait décidé de marcher dans les pas de la chaîne historique.

L’enjeu est de taille puisque TF1 pourrait disparaître des offres triple play au 1er janvier 2017. Les droits de diffusion pour M6 courent, eux, jusqu’à fin 2017. Par ailleurs, cette idée pourrait également faire son chemin auprès des autres chaines. La facture ne serait pas plus salée, mais astronomique pour les opérateurs, qui auront tôt fait de brandir la menace d’une hausse des tarifs de leurs abonnements réglés par le consommateur. Une hausse difficilement justifiable quand ces mêmes abonnés sont déjà habitués à ne pas payer pour du replay et que la 4K ne concerne encore très peu de foyer.

TF1 pourrait disparaître des offres triple play au 1er janvier 2017

droit-diffusion-tf1-opérateurs

TF1 et M6 oseront-elles conserver une ligne dure dans les négociations alors qu’ils risquent de se priver d’une partie de leur audience et du même coup de revenus publicitaires dont ils peuvent difficilement se passer ? Selon le CSA, 40 % des foyers reçoivent la télévision seulement par câble, satellite ou ADSL et TF1 « touche l’intégralité des recettes des publicités insérées dans le replay, et ne participe aucunement au coût de diffusion de sa chaîne sur les réseaux: achat de bande passante, etc. », précise un opérateur à BFM.

Mais cette stratégie a déjà fonctionné à l’étranger, notamment outre-Atlantique, rappellent Les Echos :

« Outre-Atlantique, on voit des chaînes qui disparaissent temporairement de certains distributeurs, mais face à la grogne des abonnés, elles reviennent souvent peu après », explique ainsi une source.

Cela sera-t-il suffisant ? Concernant TF1, le bras de fer peut durer encore 5 mois et rien ne dit qu’il y aura finalement un vainqueur.