Pour Microsoft, le projet Scorpio pourrait marquer la fin des « générations » de consoles

Hardware

Par Henri le

Microsoft a fait grand bruit en annonçant l’arrivée prochaine d’une version améliorée de sa Xbox One. Une stratégie qui pourrait à terme chambouler la vision que l’on a du marché console.

scorpio-2

Le dernier E3 aura réservé son lot de surprise, et Microsoft y est pour beaucoup. La firme de Redmond a en effet pu présenter Project Scorpio, une nouvelle console qui partagera la bibliothèque de la Xbox One, mais bénéficiera d’un gain de puissance supplémentaire. Une montée en gamme qui permettra à certains titres d’apparaître sous un meilleur jour tout en fournissant le hardware nécessaire pour des expériences en VR de qualité.

Un bouleversement profond du marché console

Un choix surprenant surtout que Microsoft a bien tenu à préciser que cette dernière ne disposerait d’aucuns jeux exclusifs. Difficile dans ces conditions de comprendre l’intérêt d’une telle machine. Interviewé par Engadget, Aaron Greenberg, le responsable des jeux Xbox, a expliqué sa vision du futur du marché. Et à l’entendre, on se rapprocherait sérieusement de celui du PC.

C’est un seul et même écosystème — que vous ayez une Xbox One S ou une Scorpio, nous ne voulons laisser personne derrière. Désormais, avec la puissance et les capacités que nous avons, nous serons capables de proposer de la VR haute définition.

La Xbox One S, présentée en même temps que Project Scorpio
La Xbox One S, présentée en même temps que Project Scorpio

Il faudra donc disposer d’une machine plus puissante pour profiter d’une technologie qui requiert naturellement plus de ressource. Greenberg ne remet donc pas en cause l’aspect upgradable de chaque machine, les éloignant un peu plus des consoles traditionnelles, poussées dans leurs derniers retranchements jusqu’à la génération suivante.

Nous pensons que l’avenir se fera sans les générations de consoles. Pour nous, la possibilité de construire une libraire, une communauté, faire évoluer le hardware — nous faisons un gros pari sur ça avec le Project Scorpio. Nous sommes en fait en train de dire « ce n’est pas une nouvelle génération; tout ce que vous possédez continue d’avancer et de vivre. Nous voyons cela comme une famille de périphériques (via JV.com)

Project-Scorpio

Un pari osé

Si le système est connu par les joueurs PC, on peut légitimement se poser la question de l’acceptation des millions de joueurs, réguliers ou non, qui officient sur console. On comprend évidemment l’intérêt économique d’un grand constructeur de machines, mais le refus de la course à la puissance était aussi ce qui rassurait les joueurs console, qui s’assuraient de jouer pendant au moins cinq ans avec le même hardware. De plus, leurs homologues PC font évoluer leur configuration à leur guise, en choisissant pièce par pièce quoi améliorer. Ce qui ne sera pas le cas ici…

Microsoft fait-il le bon choix ?